Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Les 4 grandes tendances qui vont impacter l’avenir des secteurs banque et assurance

Le cabinet de conseil en management InovenAltenor, filiale d’Orange Business Services, publie sa 10e édition de Finovation, une étude pour les secteurs bancaires et assuranciels qui revient sur 4 grandes tendances de 2015 qui vont impacter l’année 2016.

© Fotolia

© Fotolia

Moyens de paiement alternatifs, un besoin de standardisation

L’étude met tout d’abord en lumière une nette progression du m-commerce en 2014, avec une croissance de 54%. Permettant une meilleure fluidité du parcours client, « les portefeuilles électroniques sur mobiles représentent désormais 30% des transactions du e-commerce ». Le risque de fraude reste cependant le principal frein à ce mode de paiement alternatif pour 60% des clients. Pour InovenAltenor, le développement du paiement mobile en magasin, passera par la convergence et la standardisation des moyens de paiements de proximité.

Objets connectés, le digital comme outil de différenciation

L’autre axe de l’étude concerne les 62% de Français prêts à utiliser les nouveaux outils numériques pour prévenir les risques de santé. L’exploitation des données issues de ces objets connectés et associées à de puissants algorithmes, permet d’optimiser les activités qui sont le cœur du métier des assureurs telles que la gestion de la fraude et des risques, d’anticiper les besoins des clients et de développer de nouveaux services différenciateurs comme la e-prévention. L’étude Finovation démontre l’importance de la collecte et de l’exploitation des données permettant à la fois d’en faire « un élément central de la chaîne de valeur et de délivrer une expérience client optimale ».

Bâtir les produits de la finance collaborative

L’économie collaborative est également un enjeu à prendre en compte pour les services financiers. Selon InovenAltenor, le crowdfunding, tête de pont de la finance collaborative devrait représenter un volume significatif à horizon 2020 en termes de financement. Dans les 5 ans à venir, les banques américaines vont perdre, selon Morgan Stanley, 20% de leur part de marché sur le prêt aux particuliers. L’equity crowdfunding, de son côté, représentera, sur la base de sa croissance actuelle, 36 milliards de dollars, surpassant ainsi le venture capital.

Des solutions simples d’inclusion financière

Enfin, l’innovation doit permettre l’inclusion financière des personnes exclues des institutions financières. Selon InovenAltenor, le rôle de l’innovation en la matière passe par deux actions. Développer l’accès des individus habituellement exclus des institutions financières aux services proposés par ces dernières en proposant une diminution des coûts et l’amélioration de la proximité ; démocratiser l’usage des services financiers en suscitant l’intérêt des consommateurs et en contournant les freins culturels.

>> Vous pouvez télécharger l’étude ici


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *