Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Identifiez-vous pour lire l’intégralité des articles premium et accéder à l’ensemble de nos ressources.
Pour recevoir les dossiers thématiques par mail, inscrivez-vous !
Je m'identifie

Modernisation du SI et innovation business : les 5 must have avant de se lancer

Pour le commun des mortels, l’informatique c’est ce qu’il voit sur son téléphone ou son écran d’ordinateur. Si seulement c’était aussi simple ! Car derrière ces apps toutes de Web vêtues se cachent encore un certain nombre de plateformes vieillissantes, mainframe en tête. Et s’engager dans leur modernisation fait étrangement les affaires des coloristes capillaires… Autant donc préparer le terrain comme il se doit.

Modernisation du SI , Timothée Wirth,  CEO France & Regional VP TmaxSoft France

Timothée Wirth,
CEO France & Regional VP TmaxSoft France

Valoriser la culture de l’innovation

A l’échelle de quelques années, voire d’une vie professionnelle toute entière, ce que l’on appelle aujourd’hui la « transformation digitale » peut apparaître comme un bouleversement gigantesque. Et c’est sans doute le cas : mais au fond, le plus impressionnant n’est pas la transformation elle-même, mais plutôt sa vitesse. Car le fait qu’un marché – et donc les acteurs économiques qui le composent – évolue, ce n’est pas une nouveauté !

Au fil du temps en effet, les entreprises se sont fort heureusement modernisés au gré des évolutions technologiques, des nouveaux modes de consommation, des marchés géographiques et sectoriels adressés ou pour toute autre raison. Une modernisation nécessairement préalable aux innovations : car on n’innove pas sur des modèles opérationnels qui ont vécu. Et sans innovation, l’entreprise va droit à sa perte ! Certains exemples plus ou moins récents, dans la photo par exemple, l’ont bien démontré.

En matière de SI, et dans le contexte de cette transformation digitale, la modernisation s’apparente à une véritable course à l’armement, afin de pouvoir innover en matière de business. Valoriser la culture de l’innovation (et donc de l’échec) et la formation continue (les connaissances technologiques étant très vite obsolètes) sont donc aujourd’hui deux éléments absolument fondamentaux.

Et s’ouvrir à des idées extérieures au travers de hackatons par exemple, du fait des challenges qu’ils imposent de relever, peut y aider : les échanges, dans ce que l’on appelle communément l’Open Innovation, sont bien souvent générateurs de valeur.

Infogérance et téléphonie mobileInventorier les éléments à moderniser

Tout le monde est convaincu : on repense, on modernise, on innove ! C’est une bonne chose. Mais par où commencer ? Chaque direction métier ou support a forcément sa propre idée… Mais comme on l’évoquait précédemment, on ne fait pas du neuf avec du vieux. Avant toute innovation business, c’est donc à la DSI de proposer des supports modernes.

Une DSI qui devra être en mesure de se construire une feuille de route en fonction des objectifs stratégiques de l’entreprise, de ce qui doit être modernisé de façon urgente ou ce qui peut attendre, et bien sûr du budget nécessaire pour réaliser toutes ces transformations.

Quant aux modalités de transformation, tout sera là aussi une question de budget mais également de vitesse afin de déterminer les méthodes à retenir : rehosting, migration totale, en spécifique ou sur une base progicielle, etc.

Définir un leader

Il n’y a, paraît-il, pas de bonne guerre sans général. Soit. En matière de SI, l’adage se prête parfaitement au concept : pas de bonne modernisation sans un bon leader ! En l’occurrence, le bon leader est celui qui a la volonté (c’est la base !), mais également la capacité d’embrasser à la fois les enjeux métiers et IT, tout en ayant une certaine crédibilité auprès de la direction !

Car si sur le terrain le leader est incontournable, le soutien inconditionnel de la direction générale est forcément le moteur de la transformation du système d’information, vecteur d’innovation business et de création de valeur pour l’avenir. En d’autres termes, face à un SI devenu une véritable plateforme d’exécution de la stratégie business, la direction générale est forcément l’instigateur de sa modernisation.

Définir un calendrier prévisionnel

Rome ne s’est pas faite en 1 jour. La modernisation d’un système d’information non plus. Il s’agit de prendre en compte les enjeux, les contraintes, les besoins, les ressources financières, techniques et humaines disponibles pour prendre le projet à bras le corps. Mais attention toutefois : si la culture de l’échec est le corollaire de la culture de l’innovation, l’insuccès d’un calendrier trop ambitieux peut être particulièrement dévastateur quant à la réussite globale d’un projet.

Il s’agit donc de poser des jalons réalistes  pour la réalisation de chaque élément du plan de transformation du système d’information, lui-même associé à une roadmap de modernisation plus globale de l’entreprise.

S’intégrer au plan de transformation global de l’entreprise

On l’a vu : pas d’innovation business sans modernisation du système d’information. Mais pas plus de modernisation du SI sans une vraie volonté de transformation du business. C’est un peu le serpent qui se mord la queue… Pour les leaders du projet, il s’agira donc de convaincre la direction générale que chaque innovation qu’elle souhaite développer passe par la modernisation des éléments du système d’information correspondants, quand ceux-ci sont encore fondés sur des technologies obsolètes.

Une obsolescence d’autant plus dommageable que c’est loin d’être le seul obstacle de la transformation digitale et plus globalement de l’innovation business des entreprises, notamment des plus grandes. En effet, une entreprise est un organisme vivant comme un autre : face à une inconnue, son premier réflexe est de se défendre en créant immédiatement des anti-corps. C’est naturel, très souvent involontaire mais particulièrement efficace quand il s’agit de freiner le changement !

En d’autres termes, il est déjà difficile d’innover dans les grandes entreprises (malgré des ressources bien plus importantes que dans les petites). Alors sur la base d’infrastructures et d’outils anciens, autant dire que c’est encore plus compliqué ! Une difficulté que certaines entreprises ont surmontée en créant des start-up internes, en charge, de façon isolée, de créer de nouveaux concepts et générer ainsi de la valeur pour l’ensemble de l’organisation, sans subir de vents contraires. Une méthode séduisante pour une modernisation rapide et efficace du système d’information.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *