La transformation numérique en 2019 : la prise de conscience sera générale (et urgente)

En France, 47 % des professionnels de l’IT déclarent disposer de technologies obsolètes et de compétences non adaptées, et plus de la moitié d’entre eux admettait que la maintenance des logiciels et des systèmes existants était trop chronophage. Il est désormais indispensable que les entreprises puissent gérer l’existant de manière plus efficace pour dégager le temps nécessaire aux projets de transformation.

Erwan Paccard , Director, Product Marketing, AppDynamics © Bryce Vickmark

Erwan Paccard, Product Marketing Director, AppDynamics

En matière d’expérience client, le secteur technologique a fait d’énormes progrès, les expériences numériques n’ont jamais été aussi intuitives. Cependant, les entreprises et les équipes informatiques n’ont jamais eu autant de difficultés à les délivrer Pour ce faire, les entreprises doivent comprendre l’impact utilisateur des changement opérés. Comment suivre les évolutions technologiques et rester dans la course à la transformation numérique ? Voici quelques pistes et conseils.

Considérer sérieusement le serverless

Les plateformes serverless constituent la dernière évolution du cloud computing. Les promesses du cloud ont toujours été l’agilité, pour développer plus rapidement de nouveaux services numériques, sans subir les contraintes et lenteurs des datacenters traditionnels. Les grandes plateformes cloud ont fortement innové ces cinq dernières années, offrants de nombreuses possibilités aux entreprises. Les nombreux types d’instances IaaS (Infrastructure en tant que Service) offrent de grandes flexibilités de capacité de montée en charge, un avantage qui a son revers car peut créer un effet de « sur-approvisionnement » pour ne pas manquer, mais qui coûte très cher. Pour les développeurs, cela signifie qu’ils doivent toujours se préoccuper des structures classiques d’architecture applicative, telles que la concurrence ou l’équilibrage de charge. Et ses complexités sont souvent un frein à la pleine réalisation des promesses du Cloud. La suite logique est que les professionnels de l’informatique doivent regarder sérieusement les plateformes serverless telles que AWS Lambda, Azure Functions et Google Cloud. Elles automatisent la gestion de plus de ressources ou services et permettent aux développeurs de se concentrer sur ce qui est important : écrire du code pour fournir rapidement de nouvelles fonctionnalités et applications. L’informatique serverless sera un moteur de la transformation numérique en 2019.

Se familiariser avec l’Edge Computing

 L’Internet des Objets (IoT) a dépassé le stade de buzzword : il est devenu un canal avec des bénéfices tangibles pour les entreprises. Les services numériques basés sur l’IoT deviennent de plus en plus naturels et intuitifs comme les assistants vocaux de Google ou Amazon. La prochaine phase de l’IoT tirera partie du Edge Computing, un concept consistant à « pousser » l’exécution et les données localement dans le device local plutôt que loin au cœur d’un réseau ou d’un data center. Les appareils avec lesquels interagissent les utilisateurs sont devenus de plus en plus puissants et les architectures applicatives comme les micro-services ont facilité la répartition des calculs et traitements d’information. Ce point est important pour réduire la dépendance aux infrastructures, assurant ainsi une meilleure performance et expérience client.

Faites-en sorte que vos stratégies big data et analytics vous aide à comprendre ce qu’il se passe

La plupart des éditeurs de logiciels B2B propose une forme de solution d’analytics ou de « Big Data ». La rapidité d’évolution et prédominance des technologies dans la façon dont nous travaillons, vivons et apprenons, forcent les entreprises à mieux nous comprendre pour toujours rendre les expériences numériques meilleures, plus faciles et plus engageantes. Pour ce faire, les entreprises mettent en place des approches agiles reposant largement sur des environnements multi-cloud et l’IoT. Ces avancées technologiques permettent certes une innovation plus rapide mais elles compliquent aussi la compréhension de leur comportement en temps réel pour les équipes de production. Les entreprises ont du mal à suivre et comptent sur l’intelligence artificielle pour tout suivre et les aider à mieux comprendre et agir. La clé du succès repose sur la compréhension en temps réel de l’impact des technologies sur les expériences utilisateurs et les résultats métiers. Cette visibilité permet aux décideurs de justifier pourquoi l’entreprise a besoin d’investir dans de nouvelles technologies ou pourquoi une nouvelle fonctionnalité ou un service doit être développé améliorer l’expérience client et utilisateur.

Se préparer à l’AIOps

 Cette année, les Agents de Transformation doivent se familiariser avec l’intelligence artificielle pour la production informatique (AIOps), un terme qui commence à s’imposer lorsque l’on parle de la surveillance de la performance et de l’analytics. Mais qu’est-ce que cela veut dire concrètement ? Comme aux débuts du cloud et du DevOps, les définitions de l’AIOps sont multiples et parfois floues. L’AIOps est l’utilisation de l’intelligence artificielle pour automatiser l’identification et la résolution de problèmes informatiques courants. Il ne s’agit pas d’un produit miracle, mais d’une démarche, d’un état d’esprit qui combine différentes solutions informatiques de surveillance, d’analyse et d’automatisation.

En 2019, les Agents de Transformation peuvent s’attendre à voir davantage de fonctionnalités dans les solutions de surveillance et d’analyse (y compris les suites APM), qui visent non seulement à aider le service informatique à trouver rapidement la cause racines des problèmes, mais également à appliquer automatiquement un correctif. Nous en sommes aux débuts de l’AIOps et, au cours des cinq prochaines années, il est fort possible que la correction automatique ne se cantonne pas aux problèmes purement technologiques.

De la même manière que le système nerveux central humain recueille les données de tous les sens et coordonne les actions de l’ensemble de notre corps, la stratégie AIOps de Cisco et AppDynamics consiste à mettre en place le système nerveux central (CNS) pour l’IT. Ce système nerveux central fournira la meilleure visibilité sur les environnements d’application, avec la possibilité d’automatiser la résolution des problèmes et d’optimiser les résultats.

Ne pas oublier les technologies traditionnelles

 Alors que 2019 promet un certain nombre de développements technologiques passionnants, il est important de veiller à ce que les technologies et systèmes traditionnels gardent l’attention qu’ils méritent, les systèmes étant interconnectés. Les technologues ont besoin de solutions de surveillance en temps réel capables de donner de la visibilité et de mieux comprendre l’ensemble de la chaîne technologique. Beaucoup d’entreprises ont aujourd’hui des systèmes traditionnels et tentent de suivre le rythme des innovations. Il est possible de gérer l’historique de manière intelligente et d’y ajouter des solutions nouvelles sans obligatoirement tout réinventer continuellement.

La transformation numérique n’est plus une mode, c’est une nécessité. La technologie peut, et est utilisée pour offrir une expérience client sans pareil. L’augmentation du nombre de consommateurs souhaitant interagir avec les entreprises en tout moment et en tout lieu signifie que, pour prospérer, les entreprises doivent investir dans des expériences numériques irréprochables.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *