Les robots mobiles autonomes : la solution face aux nouvelles normes de propreté et d’hygiène

S’il y a une chose que personne ne peut nier vis-à-vis de la pandémie de coronavirus, c’est qu’un nombre grandissant de personnes est dorénavant sensibilisé à l’importance de la propreté dans l’espace public. Au point que les lieux publics – mais aussi les espaces de travail – commencent à rattraper leur retard en matière de technologies de nettoyage, d’assainissement et de désinfection sur les hôpitaux et établissements de santé.

Olivier Pommares, responsable commercial France chez Mobile Industrial Robots

Olivier Pommares, responsable commercial France chez Mobile Industrial Robots

À l’heure où l’on retourne à l’école ou au travail, tout le monde renoue avec sa routine et ses habitudes comme faire les courses, aller au restaurant et prendre les transports publics, rattraper ce retard est obligatoire. Mais pour s’assurer une désinfection correcte, il faut s’appliquer à traiter les surfaces régulièrement et méticuleusement, sous tous les angles et ce, jour après jour. Dans les espaces publics tels que les halls d’immeubles, les bureaux, les hôtels et les compagnies aériennes, les désinfectants en aérosol sont couramment utilisés. Toutefois, l’efficacité de leur application dépend fortement de l’individu les utilisant et nécessite un équipement de protection individuelle (EPI) pour protéger les travailleurs contre les substances chimiques qu’ils contiennent.

A lire également : La RSE & la crise du covid-19

 

 

L’automatisation, une solution face aux défis rencontrés par la désinfection

Comme tous les emplois salissants, présentant des dangers pour les travailleurs et qui exigent des résultats extrêmement constants, le processus de désinfection est naturellement tout indiqué pour être automatisé par l’intermédiaire de robots, et plus particulièrement les robots mobiles autonomes (AMR).

Ces plateformes mobiles soutenants des modules supérieurs fonctionnent sur batterie et sont dotés de logiciels sophistiqués qui leur permettent de naviguer efficacement et en toute sécurité dans n’importe quel espace intérieur. Les robots mobiles sont flexibles et configurables, et peuvent être utilisés dans de multiples applications et contextes. Comme par exemple… vous l’aurez deviné : la désinfection.

La polyvalence des AMR, un argument de taille

technologies de nettoyage, d’assainissement et de désinfection En effet, les AMR peuvent être équipés de modules permettant de les équiper sur mesure pour des besoins spécifiques. Pour les environnements industriels et de logistique, qui sont les utilisateurs les plus fréquents d’AMR, les modules supérieurs sont souvent des lève-palettes, des racks, des armoires, des convoyeurs ou des crochets spécialisés pour tirer des chariots. Aujourd’hui, nous remarquons que de nombreuses entreprises montent des unités de désinfection sur des AMR. Ces derniers sont de plus en plus communément utilisés dans des environnements de toutes sortes, comme les aéroports, les centres de fitness, les supermarchés, et même les prisons !

La désinfection des locaux, une tâche qui se fait sur-mesure

Certains de ces robots de désinfection sont utilisés pour diffuser des produits chimiques en aérosol, puisqu’il s’agit d’une méthode rapide, sûre et garantissant une bonne couverture, particulièrement dans les environnements intérieurs composés principalement de surfaces dures. Dans d’autres environnements, cependant, les produits chimiques courants qui sont sans danger pour les surfaces dures peuvent endommager les surfaces souples telles que les tissus, le papier et les tapis, ainsi que d’autres objets exposés dans la pièce, comme les circuits imprimés exposés.

Découvrez également : COVID-19 : De la sidération à l’adaptation

Résultat, de nombreux employeurs ont besoin d’une nouvelle approche pour assurer la désinfection régulière de toutes les surfaces de certains de ses environnements. Notamment pour les installations qui comprennent des laboratoires d’ingénierie avancée et des environnements de production spécialisés qui sont remplis d’électronique délicate et exposée. Pour répondre à ces besoins, un nombre croissant de robots mobiles autonomes équipés de lampes UVC sont mis sur le marché.

La désinfection par UVC, une alternative crédible

processus-de-désinfectionLa lumière UVC, qui fait référence au spectre UV utilisé pour la désinfection, décompose la structure de l’ADN des bactéries et des virus. Elle est connue pour être un désinfectant efficace depuis des années, et est utilisé commercialement dans les réservoirs de traitement de l’eau, les salles d’opération ou les laboratoires. Une exposition prolongée n’étant pas sans danger pour l’homme, les lampes ne peuvent être utilisées que lorsque les salles sont vides, ce qui fait d’un robot autonome une solution idéale. De récentes études confirment le potentiel de l’éclairage UVC en tant que moyen de désinfection efficace des coronavirus tels que le COVID-19. De nouvelles options utilisent la lumière UV et l’ozone dans une unité de circulation d’air qui peuvent être utilisées pour désinfecter l’air, même en présence d’humains.

Les robots, fer de lance de l’innovation

L’utilisation de ces robots se généralise dans de nombreux de secteurs, comme les transports publics ou les entrepôts logistiques mondiaux. Les détaillants veulent s’assurer à tout prix que les matériaux se déplaçant dans ces entrepôts soient sûrs pour les consommateurs.

Qu’il s’agisse d’assurer une désinfection visant à assurer la sécurité des employés ou à transporter des matériaux pour permettre aux employés d’une usine de se concentrer sur des activités à forte valeur ajoutée, la “nouvelle normalité” est souvent rendue possible par la robotique. Le secteur a montré que chaque crise n’était qu’une occasion de se renouveler et se réinventer pour proposer de nouvelles solutions aux problèmes. Je ne serais pas surpris que, dans les décennies à venir, la robotique devienne le principal moteur des innovations technologiques et opératives du secteur de la désinfection.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *