Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Identifiez-vous pour lire l’intégralité des articles premium et accéder à l’ensemble de nos ressources.
Pour recevoir les dossiers thématiques par mail, inscrivez-vous !
Je m'identifie

Industrie : les avantages du double numérique

[Exclusif] Le double numérique permet de lancer de nouveaux produits plus vite que jamais, et les entreprises sont en train d’en prendre conscience. Il leur offre la possibilité de concevoir, valider et optimiser de façon virtuelle des pièces, des produits, des processus et des sites de production.

double numérique

Zvika Weissman, directeur du développement commercial Siemens Industry Software et Zvi Feuer est vice-président senior responsable des logiciels d’ingénierie de fabrication chez Siemens PLM Software

Offrant une multitude de fonctionnalités, d’informations et de sorties nouvelles, le double numérique est plus attractif que jamais pour les entreprises qui cherchent à prendre l’avantage sur leurs concurrents. Il y a longtemps que Siemens a réalisé l’intérêt du double numérique et l’a intégré dans ses propres logiciels. Nous savons donc comment aider les entreprises qui cherchent à le mettre en œuvre dans leurs processus pour obtenir un précieux avantage concurrentiel.

Dans la première partie de notre série consacrée à l’intérêt du double numérique, nous avons étudié les relations entre Siemens et le double numérique ainsi que les trois domaines de son déploiement. Nous allons maintenant répondre à quelques-unes des questions les plus courantes à propos du double numérique.

L’intérêt du double numérique pour votre entreprise

L’intérêt et les fonctionnalités du double numérique n’ont fait que croître ces dernières années.

Les outils logiciels de simulation et de planification des processus de fabrication ont connu une formidable évolution, à tel point qu’aujourd’hui ils sont capables de représenter avec précision les processus qui s’exécuteront dans l’atelier, ce qui augmente de façon spectaculaire la capacité à prévoir les problèmes éventuels.

Cela contribue également à rentabiliser l’adoption du double numérique, qui représente un investissement non négligeable qui doit donc garantir un retour substantiel.

L’intégration avec les opérations réalisées dans l’atelier a progressé à pas de géant et ouvre de précieux canaux pour le retour d’informations. C’est la garantie que le double numérique représentera vraiment les processus de l’atelier au fil du temps et qu’il tiendra compte des nombreux changements qui s’y produiront naturellement dans le monde réel.

Par exemple, l’évolution de la gestion des opérations de fabrication (MOM, Manufacturing Operations Management) fait que celle-ci est perçue (et traitée) de plus en plus comme une discipline rattachée au PLM plutôt que comme une discipline distincte propre à l’atelier.

Quelles devraient être les futures évolutions du double numérique ?

  • L’amélioration de la représentation et de l’intégration de tous les aspects de la production – mécanique, contrôle et électrique, logiciel, etc.
  • Davantage de souplesse, ce qui permettra de créer un double numérique pour des processus de production variés (par exemple, le traitement thermique).
  • Une meilleure intégration de la chaîne d’approvisionnement pour une création (et une maintenance) orchestrée du double numérique.
  • Davantage de possibilités de connecter les machines de l’atelier, ce qui réduit au minimum les écarts entre le double numérique et le monde réel.
  • L’inclusion du cycle de vie de l’équipement et du site de l’atelier (planification, fonctionnement, maintenance) dans le double numérique.
  • Une meilleure intégration, dans le double numérique, des processus de production et de contrôle de la qualité.

Pourquoi autant d’entreprises s’intéressent-elles au double numérique ?

L’informatique, ainsi que les progrès dans les domaines de l’intelligence artificielle, l’impression 3D, les capteurs sophistiqués à bas coût et l’analyse du Big Data, permettront au double numérique de devenir une réalité dans tous les domaines décrits ci-dessus.

La convergence de ces technologies permettra à la quasi-totalité des entreprises du secteur manufacturier de développer leurs propres versions du double numérique et de le déployer pour leurs propres processus de conception de produits et de planification de la fabrication.

De quoi votre entreprise a-t-elle besoin pour créer un double numérique ?

Certains des outils requis sont disponibles, d’autres sont encore en cours de développement et d’autres sont au début de leur phase d’expérimentation. Néanmoins, chaque entreprise du secteur manufacturier peut d’ores et déjà commencer à travailler et à avancer dans la réalisation d’un double numérique fonctionnel.

La première étape consiste à prendre la décision de bénéficier des avantages qu’offre le double numérique.

La deuxième consiste à mettre en place la structure organisationnelle adéquate. Elle doit être composée d’un petit groupe constitué de quelques équipes interdisciplinaires en lien avec le domaine.

La troisième consiste à travailler avec ces équipes pour développer une stratégie d’entreprise en matière de double numérique. Il doit s’agir d’une stratégie à long terme, facile à expliquer, à comprendre et à mettre en œuvre.

La dernière étape consiste à développer un ensemble d’indicateurs clés de performance raisonnables qui aideront à mesurer les progrès accomplis pour chacune des trajectoires.

Ceci conclut notre série consacrée à l’intérêt du double numérique.

 

 

 

 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *