Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

7 conseils pour préparer votre réseau à l’Internet des Objets

L’heure de l’Internet des Objets a sonné : ne le laissez pas vous prendre au dépourvu. Voici sept conseils à mettre en œuvre pour préparer votre réseau à gérer une myriade d’appareils connectés.

hicham-bougdal-300

Hicham Bougdal, Ingénieur avant-vente chez Paessler AG

1-Installez une passerelle IoT

Vous pouvez utiliser une passerelle IoT pour gérer la multitude d’appareils et capteurs connectés – en bridgeant leurs domaines au domaine réseau – afin de traduire les protocoles de chaque « objet » et de transférer les données de vos appareils connectés vers la destination la plus adaptée à chaque cas, que ce soit vers le réseau ou vers des ordinateurs en périphérie du réseau, où elles seront immédiatement traitées. Les passerelles IoT gèrent et prennent en charge l’ensemble des protocoles sans fil conditionnant le bon fonctionnement des nouveaux appareils et applications. Une passerelle IoT permet par ailleurs de protéger le réseau en temps réel des problèmes de sécurité dus aux vulnérabilités inhérentes à l’Internet des Objets.

2-Offrez à votre réseau suffisamment de capacités et de bande passante

Votre trafic et vos besoins en bande passante sont voués à augmenter à mesure que vous intégrez au réseau de nouveaux appareils connectés. Aussi peut-il être judicieux de vous doter d’un modèle d’architecture SDN (Software-Defined Networking) afin que les différentes applications se voient allouer automatiquement des ressources réseau – notamment de la bande passante – en fonction des priorités définies dans vos règles d’administration. Parmi ces règles, on peut par exemple décider de régler sur un agenda précis l’affectation de bande passante à certains appareils connectés qui n’envoient des données qu’à intervalles précis. Cet exemple illustre la façon dont un SDN peut permettre à chaque application d’exprimer tout son potentiel même si les ressources réseau ne sont pas illimitées – comme l’explique l’article « A Software-Defined Networking Architecture for the Internet of Things ». Vous devrez aussi veiller à ce que vos connexions WAN et LAN disposent d’une quantité de bande passante suffisante pour pourvoir à vos besoins en matière de transmission de données – avec, dans l’idéal, une option permettant de leur allouer un surcroît de capacités pendant les courtes périodes où elles sont sollicitées.

CARNET Iot3-Dotez votre réseau des capacités requises pour l’analyse des Big Data

Il est souvent plus rapide, plus efficace et plus économique d’analyser les données des objets connectés à la périphérie du réseau, là où ceux-ci génèrent et agrègent les données. Pour garantir le bon fonctionnement de la plupart des applications, à commencer par celles qui interviennent lorsqu’un équipement menace de tomber en panne, il est primordial que vous soyez à même de réaliser cette analyse en quelques secondes. Or, cela s’avèrera plus que difficile si les données doivent être renvoyées sur le réseau pour y être traitées. Pour analyser l’immense volume de données produit par l’IoT, équipez-vous de serveurs périphériques (Edge) offrant suffisamment de puissance et de capacités de stockage pour le traitement et l’analyse de données. Assurez-vous que vos serveurs sont adaptés à l’environnement dans lequel s’inscrivent vos appareils IoT. Selon certains spécialistes, le fog computing (une infrastructure décentralisée dans laquelle les ressources sont distribuées aux emplacements les plus logiques et les plus efficaces) s’accommoderait mieux de l’Internet des Objets que l’edge computing.

4-Dotez votre réseau des capacités requises pour le stockage des Big Data

Le volume et l’importance des différentes données IoT peuvent varier grandement. Certaines seront très précieuses aux yeux de l’entreprise, d’autres peu. Or, la valeur qu’attache l’entreprise à certaines données peut évoluer au fil du temps. Dès lors, il n’est pas évident de déterminer le type, l’échelonnement et la durée de stockage les mieux adaptés à l’Internet des Objets. Les données générées par l’IoT impliquent d’autre part des capacités de stockage colossales. Pour parer à ce problème, on peut opter pour un stockage cloud évolutif. Le guide « Cloud Customer Architecture for IoT » publié par le Cloud Council en fait d’ailleurs une solution de choix pour l’IoT. Les technologies de mémoire MRAM ou 3D XPoint constituent de bonnes options pour sauvegarder des données sur ou en périphérie des appareils connectés.

5- Passez à la norme IPv6 pour parer à tout problème de prise en charge des nombreux appareils amenés à intégrer votre réseau

Qui dit IoT dit intégration d’une pléthore de nouveaux « objets ». Or, chacun d’entre eux aura besoin d’une adresse IP, ce qui risque de poser problème si vous utilisez la norme IPv4. Pour prévenir tout souci lié à l’inclusion de ces nouveaux appareils, agissez en amont en mettant à niveau votre réseau pour qu’il prenne en charge la norme IPv6. Rapprochez-vous de votre fabricant d’objets connectés pour vérifier quels appareils sont compatibles avec IPv6.

6- Adaptez la sécurité de votre réseau aux contraintes de l’IoT

Vous avez sans aucun doute eu vent des vulnérabilités de l’IoT en matière de sécurité, comme les difficultés d’application des correctifs et de mise à jour des identifiants par défaut. Vous pouvez déjà protéger votre réseau en réalisant des analyses de risque, en passant en revue vos appareils et protocoles et en élaborant et en appliquant des règles encadrant l’usage de l’IoT. Choisissez avec soin les fabricants auxquels vous ferez appel, et n’hésitez pas à leur demander comment ils procèdent pour atténuer tous les risques qui pèsent sur la sécurité de votre réseau.

7- Mettez en place un dispositif de surveillance réseau adapté à l’IoT

Eu égard à la quantité d’appareils connectés et leur diversité, mais aussi à la nature changeante de l’activité réseau imputable à l’IoT, il vous faudra impérativement vous doter d’un dispositif de surveillance réseau sans faille. Anticipez l’évolution de vos besoins en optant pour une solution de surveillance réseau modulable qui couvre l’ensemble des variables dont vous devrez tenir compte du fait de l’IoT.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *