Ressources humaines : et vous, quelle est votre saillance ?

S’il fût un temps où avoir le bon diplôme était une condition déterminante dans le cadre d’un recrutement, six employeurs et employeuses sur dix déclarent le contraire aujourd’hui.

Émilie Noël et Ruben Arnold, directrice associée et directeur associé de Spike.partners

Émilie Noël et Ruben Arnold, directrice associée et directeur associé de Spike.partners

À l’heure de la “société apprenante”, nombre d’entreprises préfèrent des collaborateurs et collaboratrices qui présentent une saillance particulière et une aptitude à la remise en question. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’en dépit d’incroyables performances, les algorithmes n’ont pas vocation à remplacer mais seulement à assister les équipes de recrutement. En témoignent le million d’entretiens réalisés par Robot Vera depuis janvier 2017 qui n’ont pas empêché son licenciement par L’Oréal et Ikea. Contrairement à un diplôme ou une belle ligne sur un CV, ce qui distingue un profil et lui assure son intégration dans une dynamique d’entreprise, ne peut être décelé par une machine.

Les attentes ont aussi évolué du côté des talents. Moins de la moitié des jeunes fait de la rémunération un critère primordial  dans son choix d’entreprise ! En revanche, 88% mettent en avant le caractère stimulant du poste, 84% l’ambiance et le bien-être au travail, et 75% l’accord avec leurs valeurs . En bref : les talents courtisés sont en recherche d’entreprises qui leur correspondent et leur permettent de se développer et de trouver du sens.

Se dessine ainsi un nouveau pacte entre talents et entreprises. Le dénominateur commun ? Le spike , pour reprendre le jargon des cabinets de conseil aux standards réputés en matière de recrutement. Un spike , c’est une saillance propre, un savoir-être ou une expertise distinctive sur laquelle capitaliser et qui fait le relief de chacun et chacune, talent ou entreprise.

| Lire aussi le dossier Ressources Humaines : les fondamentaux bousculés

Pour un talent, l’identification et la cultivation de ce qui fait sa force se révèle ainsi déterminant :
c’est ce qui fondera son développement au cours des années. Pour une entreprise, l’aptitude à attirer
et à retenir les profils qui vont au-delà des prérequis (diplômes qui-vont-bien, expériences
nécessaires, savoir-faire démontrés), et à mettre en avant ses points saillants est gage d’attractivité
et de rétention des meilleurs profils.

Allons plus loin. Notre expérience nous enseigne que trois dimensions permettent d’identifier et de
cultiver cette saillance . L’empathie, pour comprendre ce qui caractérise l’entreprise comme le talent.
L’authenticité impérative pour se projeter dans la durée. L’engagement relationnel, qui permet
d’accompagner au mieux.

Recherche de talents, animation d’un process de recrutement, de développement ou d’évaluation, team building ou encore communication employeur : cette nouvelle approche peut se décliner dans toutes les missions qui constituent nos métiers. Seule une question reste donc à poser : et vous, quel est votre spike ?

Sources :


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *