Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Le digital : le nouvel allié des associations

Le monde associatif et du bénévolat est un secteur très dynamique qui ne cesse de grandir chaque année. Dans ce contexte, en France, on estime à plus d’un million le nombre d’associations actives. Ce chiffre met en lumière le dynamisme du secteur et le rôle actif joué par le tissu associatif. Un autre élément à évoquer tient également à l’organisation de ces associations qui sont des créateurs d’emplois et qui affichent un budget cumulé de plusieurs dizaines de milliards d’euros.

Emmanuel Gonzalez, Directeur de Ixcys

Emmanuel Gonzalez, Directeur de Ixcys

Une évolution qui impose une gestion professionnelle

Il est important de noter que nombre d’associations bénéficient d’organisations internes qui reposent sur le bénévolat. En ce sens, les fonctions occupées par les membres du bureau ne reflètent pas toujours leurs compétences premières.

Ce point de vigilance est une donnée à prendre en compte et plus particulièrement pour les fonctions exécutives comme Trésorier ou Président.

 Le numérique au centre des processus de gouvernance

Comme dans de nombreux secteurs, le digital vient également bouleverser le mode de fonctionnement des associations et offrir de nouvelles opportunités permettant d’accéder à des gains opérationnels multiples. Il y a bien sûr les nouveaux projets « visibles » comme la contractualisation électronique, mais ce n’est pas tout. En effet, la principale révolution du secteur tient à la mise en place d’outils de gestion permettant notamment de piloter le bon fonctionnement de l’association.

Il est alors possible d’évoquer les sujets liés par exemple à la finance qui sont du ressort du trésorier qui n’est pas nécessairement un DAF et qui ne bénéficie pas de solides compétences financières. Tout l’enjeu est donc de lui permettre d’accéder au travers d’outils métiers à un logiciel lui permettant de mener à bien sa mission tout en respectant scrupuleusement les dispositions en vigueur. C’est précisément à ce stade que le recours à des solutions de gestion métier (ERP et GED) est une donnée centrale.

Une association n’est pas une entreprise traditionnelle

Le respect des spécificités métiers des associations est une donnée stratégique. Cet élément semble désormais avoir été intégré et commence à faire émerger des solutions dédiées à ce secteur. Les membres du bureau peuvent ainsi se concentrer sur des aspects métiers plus opérationnels et planifier de nouvelles campagnes, mieux communiquer avec les adhérents. Les associations gagnent alors en agilité, en qualité de service et peuvent simplifier considérablement l’intégralité de leurs activités de gestion courante.

Le digital leur permet ainsi de se moderniser et de se concentrer sur leur vocation.

A lire également sur Alliancy : Les Restos du Coeur déploient un outil de gestion pour leurs bénévoles


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire

  1. par Jacques Ferpoing

    Merci pour cet article. Il aurait pu être complété par quelques exemples de solutions digitales dédiées aux associations. Pour notre association par exemple (120 membres, 6 bénévoles) nous avons fait le choix de PickAsso pour la communication avec la communauté et Assoconnect pour le « back office » (comptabilité, gestion des adhésions). Avec le recul, nous aurions du venir beaucoup plus tôt à cette transformation digitale qui a libéré du temps à nos bénévoles et a surtout permis aux membres de se découvrir et d’échanger et du coup de se mobilier plus pour l’association. Ce qu’on demande au numérique en somme.