Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Livre – Un guide incontournable

Franck Barnu, journaliste

Franck Barnu © Olivier Roux

C’est plutôt un livre de patron. Entendez par là, qu’après avoir lu avec profit cet ouvrage, la meilleure chose à faire est de susciter chez votre PDG l’envie de s’y plonger. La transformation numérique est – le livre « Leading Digital » le rappelle – avant tout une affaire de stratégie et, comme telle, c’est bien aux directions générales de se saisir du problème. Une lecture attentive de l’ouvrage par les responsables de haut niveau s’impose d’autant plus qu’après avoir rappelé les motivations de la fameuse transformation numérique, il consacre l’essentiel de ses pages à fournir de précieuses informations sur la façon de mener à bien ce formidable chantier. Il le fait en s’appuyant sur une foule d’exemples concrets tirés d’entreprises de tous les domaines, depuis la finance jusqu’au manufacturing. Des (grandes) entreprises qui se sont montrées particulièrement habiles à mener cette transformation et que les auteurs appellent « Digital Masters »

Ce livre, en anglais, est le fruit des travaux menés par le MIT en lien avec Capgemini Consulting. Parmi ses auteurs figurent ainsi deux chercheurs américains du Massachusetts Institute of Technology, George Westerman et Andrew McAfee, et un Français, Didier Bonnet, senior vice-président de Capgemini Consulting. La présence du Français a le mérite de mettre en lumière plusieurs exemples de « Digital Masters » hexagonaux, tels que Pernod Ricard ou Pages Jaunes.

Réinventer l’entreprise

La transformation numérique, rappelons-le, consiste à exploiter les nouvelles technologies numériques – le cloud, les mobiles, le big data, l’Internet des objets… – pour réinventer l’entreprise, non seulement afin de la rendre plus compétitive, mais également pour éviter que de nouveaux venus – natifs du numérique – ne s’imposent au détriment des acteurs établis. C’est un impératif et l’ouvrage insiste, chiffres à l’appui, sur le fait que tous les champions de la transformation numérique sont aussi les entreprises les plus profitables. Il dit, en substance, « nos études [menées sur 400 grandes entreprises] montrent une corrélation – pas un lien de causalité – entre transformation numérique et performance ». Autrement dit, rien ne prouve que la numérisation soit la cause de performances accrues. Mais, même dans le cas où la causalité doit être comprise dans l’autre sens et que ce sont alors les entreprises les plus performantes qui s’adonnent à la transformation numérique, l’argument milite tout autant en faveur de cette démarche. Bien vu.

Pas moins de huit chapitres nous indiquent la bonne démarche pour effectuer cette transition. Ceuxci s’intéressent à tous les aspects du problème depuis la définition  d’une stratégie jusqu’à la mobilisation des équipes en passant par les choix en matière d’investissement. Tout y est, y compris  la recette pour faire dialoguer en bonne intelligence les équipes « métiers » et la DSI. Un cas de figure aussi rare qu’indispensable.

couv-leading-digital

 

 

Leading Digital, de George Westerman, Didier Bonnet, Andrew McAfee ; Harvard Business Review Press, 288 pages

Cet article est extrait du n°11 d’Alliancy, le mag –Découvrir l’intégralité du magazine

 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire