Brief Big Data du 19/05 – slide 3Bis

Brief de la rédaction Big Data du 19 mai 2015

L’intervention de Carine Groz… suite

[…] Cette démarche a été entamée il y a 3 ans et le terme big data n’était pas encore très employé. Nous n’avons donc jamais vraiment nommé ce projet de cette façon. Il n’est d’ailleurs pas certain que la base de données analysée corresponde à toutes les définitions puristes du big data que l’on peut lire, mais il est certain que nous devons analyser un énorme volume de données d’une très forte variété.

Les bénéfices sont, eux, clairs : les annonceurs qui viennent communiquer chez M6 doivent justifier chaque euro investi auprès de leur direction. Nous devons donc les rassurer et les aiguiller en toute connaissance de cause, sur les choix les plus efficaces qui permettront d’augmenter leurs ventes – prouvant du même coup la pertinence du média télévisuel.

Un tel projet d’analyse ne s’improvise pas. Il faut se poser la question : est-ce que j’ai bien tous les bons éléments en main pour en sortir de la connaissance utile ? Depuis 3 ans, chaque année, nous mettons à jour cette analyse et ajoutons des données supplémentaires. La réflexion métier en amont est très forte car la crainte est bien présente : et si nous ne voyons rien d’utile parmi toutes ces informations ? Collecter les données issues de différentes sources peut également être un challenge pour une entreprise non préparée. Et même en se faisant accompagner par des spécialistes, il faut des briefs clairs, des objectifs métiers bien définis, pour savoir où l’on va. Autant d’écueils qu’une « culture de la donnée » grandissante au sein des équipes métiers, permettra de dépasser.»