Sécurité : quelles priorités pour 2018 ? Jean-François Louapre

Jean-François Louapre, co-fondateur - CESIN

Jean-François Louapre, co-fondateur - CESIN

Jean-François Louapre, co-fondateur – CESIN

«  Plus qu’une volonté un peu confuse de mettre en place une « meilleure gouvernance » de la sécurité dans les entreprises, il est devenu très important de définir comment on assure un véritable pilotage, précis, et visant l’efficience. Le métier de RSSI, historiquement perçu comme technique, est aujourd’hui trop souvent le métier des rapports de sécurité suivis finalement par peu de personnes, le niveau de discours n’étant pas là tant en termes de risques que d’enjeux métiers. L’utilisateur est, encore trop souvent, vu comme un problème plutôt que comme le « dernier rempart » alors même que son rôle est prépondérant et renforcé par la numérisation tous azimuts des processus d’entreprise. Une priorité est donc de changer cet état d’esprit. Enfin, force est de constater que pendant des années les efforts ont, très majoritairement, été portés sur la prévention pour réduire les risques. Aujourd’hui, il est urgent de compléter cette approche par une forte capacité de détection et de réaction, et d’adapter en conséquence les démarches de sécurité et leurs engagements dans l’organisation. »