Ti Kub pour la survie du service public

Ti Kub pour la survie du service public

Ti Kub pour la survie du service public

Rendre un service toujours plus efficace et adapté aux besoins de ses administrés… Voilà l’objectif fixé par la Région Bretagne en inaugurant le 1er avril dernier son tout nouvel incubateur de services publics numériques, après avoir déjà ouvert l’accès à ses données publiques (data.bretagne.bzh). Cet outil prend la forme d’un espace de travail de près de 200 mètres carrés dédié à cette tâche, dans le parc de l’hôtel de région à Rennes.

Le « Ti Kub » (pendant numérique du Ti Lab, laboratoire régional d’innovation publique auquel il sera adossé) accueillera progressivement les idées et projets des agents des services publics, des usagers ou experts extérieurs qui veulent collectivement faire progresser les services publics par la voie du numérique. Objectif : imaginer de nouveaux services publics régionaux, via des applications mobiles ou des briques de services publics qui, après expérimentation, pourront être généralisés aux usagers.

Pour Loïg Chesnais-Girard, Président de région : « Cet outil doit favoriser l’échange et la collaboration avec un objectif en tête : l’amélioration continue du service public et la relation renouvelée aux usagers. » Pour lancer Ti Kub, le conseil régional organisera les 13 et 14 juin prochains, un « Datathon » ou marathon des données, sur lesquelles les citoyens souhaitent reprendre la main.