Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Divalto acquiert SwingMobility

Thierry_Meynle-Divalto-article

Thierry Meynlé – Président du directoire de Divalto

En acquérant SwingMobility, Divalto souhaite à la fois devenir le  » champion français  » de l’ERP et des solutions de mobilité pour PME, PMI et ETI.

« Il est fondamental d’aller vers le SaaS, c’est une question de survie ! » Voilà ce que nous déclarait récemment Jamal Labed, directeur général d’EasyVista et président de l’Association française des éditeurs de logiciels et solutions Internet (Afdel). Pas si simple… L’éditeur SwingMobility, basé dans le Bas-Rhin et spécialisé dans les solutions de mobilité, vient de faire les frais de cette transition. A la barre du tribunal, il a été repris par Divalto, autre éditeur alsacien de logiciels de gestion, de mobilité et de portails collaboratifs.

« En tant qu’alsacien, nous étions bien placés pour connaître leurs difficultés, car la reprise s’est faite dans un contexte de redressement judiciaire « , précise Thierry Meynlé, président du directoire de Divalto depuis 2009. Du fait de ce passage obligé vers le SaaS, SwingMobility  » affichait un problème de haut de bilan. Pour autant, c’est une entreprise saine,  leader sur sa niche », poursuit-il.

Cette acquisition, qui intervient deux ans après le rachat des solutions DS-mobileo et DS-agileo de RBS, consolide la position de  » champion français  » du groupe Divalto sur le marché des logiciels de gestion (ERP) et des solutions de mobilité pour PME-PMI et ETI, en mode indirect avec son réseau de partenaires.

« Avec nos deux dernières acquisitions,  également dans la mobilité, nous réunissons des technologies mobiles différentes (Windows et Android pour RBS/iOS pour SwingMobility), mais totalement complémentaires. Pour autant, nous allons prendre ce qu’il y a de meilleur chez les deux pour proposer, à moyen terme, un seul produit, qui couvrira  l’ensemble des besoins », explique Thierry Meynlé.

Par ce rachat, Divalto, déjà présent au Brésil et au Canada, compte également mettre l’accélérateur à l’international, vers les pays germanophones (Allemagne, Suisse, Autriche), SwingMobility disposant déjà d’une filiale et d’une « très belle clientèle » en Allemagne.

Trente spécialistes (consultants, développeurs, ingénieurs et commerciaux) viennent compléter les équipes du groupe Divalto pour accélérer le développement de son offre de mobilité et renforcer ses solutions ERP avec de futures Apps mobiles. « Nous avons même repris 110 % de l’effectif, indique le dirigeant, car des collaborateurs qui avaient quitté SwingMobility ces derniers mois viennent de nous rejoindre. »

Divalto a réalisé un chiffre d’affaires de 16,9 millions d’euros en 2014 (+ 15 %). Pour 2015, la prévision s’établit à 21 millions d’euros (+ 7 à 8 %). L’éditeur, qui compte aujourd’hui plus de 180 collaborateurs, déménagera d’ici à l’été dans de nouveaux locaux, toujours situés près de Strasbourg, pour réunir l’ensemble de ses équipes.

Les chiffres du « nouveau » Divalto

  • Création : 1982
  • 180 collaborateurs.
  • 21 millions d’euros de chiffre d’affaires (prévisions 2015).
  • 20 % des ventes réalisées dans le SaaS et 20 % des ventes réalisées à l’international (prévisions 2015).
  • Un réseau de plus de 300 partenaires, générant un chiffre d’affaires proche des 200 millions d’euros.
  • 11 000 entreprises utilisatrices.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *