Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

E-Commercer au Brésil

E-commercer au BrésilAvec une classe moyenne qui s’accroît et consomme de plus en plus, le commerce électronique explose au Brésil depuis quelques années. Une aubaine pour les entreprises françaises d’e-marketing, qui se développent rapidement sur un marché à l’échelle d’un pays-continent.

 

Un territoire d’environ seize fois la France, une population de 195 millions d’habitants avec une moyenne d’âge de 28 ans, constituée d’une classe moyenne évaluée à 105 millions de personnes… Tout est vertigineux au pays de la samba et du football roi ! Une démesure que l’on retrouve dans la ferveur d’achats des Brésiliens. L’explosion du crédit les amène à s’adonner à leur passe-temps favori : consommer. Et ils sont de plus en plus nombreux à le faire sur le Net.

L’émergence d’une large classe moyenne au revenu familial compris entre 515 et 2 225 euros par mois conduit à la démocratisation de la Toile (source IBGE). « L’ex-président Lula recueille les fruits de son plan “l’Internet pour tousvisant à permettre son accès au plus grand nombre », glisse Jérôme Gayet, fondateur de BD-Consultants, société de conseil à l’international des entreprises françaises évoluant dans le commerce connecté. Ainsi, on estime à 40 millions, le nombre de personnes disposant d’Internet à domicile, soit un foyer sur quatre. Selon l’institut de sondage Ibope, le pays comptait au total 82 millions d’internautes en 2012 (+ 14 % par rapport à 2011), dont 40 millions d’acheteurs en ligne (32 millions en 2011 et 25 millions environ en 2010)… Le chiffre d’affaires de l’e-commerce ne cesse de croître : + 26 % en 2012, pour s’établir à 9 milliards d’euros environ, selon une étude du cabinet Forrester Research. Elle prévoit un volume de ventes en ligne de 10,5 milliards d’euros cette année, et de 12,4 milliards l’an prochain.

Dans un tel contexte, il est logique que les entreprises françaises profitent des opportunités qu’offre l’essor du commerce électronique brésilien. « Au total, une quinzaine de sociétés tricolores, spécialisées dans l’e-marketing et l’e-commerce, se sont implantées depuis peu, notamment à São Paulo », indique Christophe Commeau, chef du pôle nouvelles technologies, innovations et services d’Ubifrance à Rio de Janeiro. C’est le cas de…

Pour découvrir l’intégralité de cet article, profitez de notre offre découverte ou abonnez-vous et recevez le numéro 2 d’ALLIANCY le mag.

 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *