Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Olivier Micheli (Data4) : « Nous mettons en scène 2025, entre technologies et nouveaux usages professionnels »

Propriétaire et opérateur de solutions datacenters en Europe, notamment à Paris, Milan et Luxembourg, Data4 organise jeudi 22 juin un évènement original sur son campus de Marcoussis (Paris-Saclay). Olivier Micheli, son directeur général, imagine à cette occasion à quoi ressemblera 2025.

Olivier Micheli, président de France Datacenter. © France Datacenter

Olivier Micheli, directeur général de Data4 © France Datacenter

Alliancy. Data4 réunit plus de 500 personnes sur son campus de Marcoussis le 22 juin… à quelle occasion ?

Olivier Micheli. Nous fêtons nos 10 ans ! L’évènement est d’autant plus important pour Data4 qu’il salue une décennie de croissance fulgurante. Nous voulions à cette occasion nous réunir avec nos clients mais également mettre en valeur l’écosystème au sein duquel nous évoluons.  Nous sommes aujourd’hui au cœur de Paris-Saclay -nous sommes référent sur la partie datacenter- où des dizaines d’autres acteurs innovent dès à présent.

Le thème de la rencontre est « Ici se construit demain, une après-midi en 2025 », pouvez-vous nous en dire plus ?

Olivier Micheli. Nous soutenons la candidature de Paris-Saclay pour accueillir l’exposition universelle 2025, nous avons donc voulu faire un clin d’œil. Avec cette rencontre, nous nous projetons dans quelques années, en dévoilant ce qu’il sera possible de faire sur un campus comme celui de Marcoussis, à travers la collaboration entre de nombreux partenaires, tant start-up que grandes entreprises. Nous avons mis au point un parcours de 10 expériences qui préfigurent donc un futur proche, palpable, entre technologies, nouveaux usages professionnels et modes de vie de 2025. En soirée, nous accueillerons par ailleurs la sélection préliminaire des visionnaires de la TEDx Saclay qui aura lieu en fin d’année, avec la présence exceptionnelle de Cédric Villani.

Où voyez-vous Data4 en 2025 ?

Olivier Micheli. Avant 2025, nous avons une première étape clé en 2021. Nous avons levé 250 millions d’euros en avril pour financer notre croissance et exécuter notre plan stratégique. Celui-ci intègre la construction de six nouveaux datacenters à horizon 2020, 4 en France et 2 en Italie. L’un d’entre eux sera finalisé dès septembre, et deux autres fin 2017. Nous en avions 14 opérationnels fin 2016. Nous sommes donc déjà sur un rythme très soutenu et notre chiffre d’affaires devrait doubler d’ici 4 ans.

Et en dehors de cette croissance organique ?

Olivier Micheli. Nous avons une ligne de financement consacrée à la croissance externe, notamment pour aller sur de nouveaux marchés : l’Espagne, l’Allemagne, le Royaume-Uni. Nous pensons être présent dans 5 pays au moins d’ici 2021. Nous regardons d’ores et déjà des opportunités très concrètes. Dans cette logique, en 2025 notre croissance se poursuivra à un rythme très soutenu.

Quelles seront les conséquences en termes d’organisation ?

Olivier Micheli. Nous maitrisons notre croissance et nous allons recruter de plus en plus, avec une augmentation des effectifs qui sera sans doute de l’ordre de +30%. Dans le cadre d’acquisitions, nous aurons la possibilité de mettre en avant des initiatives nouvelles à l’étranger avec des recrutements en local ou des reprises d’activités déjà bien installées. Nous gardons toutes nos options ouvertes.

En quoi un campus comme celui de Marcoussis symbolise-t-il les transformations de votre activité ?

Olivier Micheli. Il devient un véritable hub. Les entreprises n’y viendront pas pour y trouver seulement des datacenters… mais pour s’insérer efficacement dans un écosystème de services variés et complémentaires. Placer ses actifs IT sur un campus permet de bénéficier d’une interconnexion logique de premier ordre, par exemple pour les services cloud, mais également d’être au centre d’une véritable interconnexion physique : un lieu de travail et de vie qui permet de faire émerger des synergies entre les entreprises beaucoup plus facilement, notamment entre des groupes internationaux.

Pourquoi vous parait-il aussi important d’inclure les datacenters dans un tel « espace de vie » ?

Olivier Micheli. Derrière la technologie, derrière les entreprises de nos clients, il y a des équipes. Le facteur humain n’a jamais été aussi important dans nos métiers. Proposer plus qu’une vision purement IT est donc primordial. Aux Etats-Unis, de nouveaux cadres de travail de grande qualité émergent ainsi depuis plusieurs années, mais jusqu’à présent, l’Europe n’avait pas suivi le même mouvement. Notre campus de Marcoussis traduit cette conviction. Il y a quelques minutes, en rejoignant à pied cette salle pour l’interview, j’ai pu croiser des cygnes sur un étang et un groupe de daims tout proche. C’est ce genre d’anecdote qui donne une autre dimension au quotidien quand on travaille sur le campus. La dimension humaine et la qualité de vie sont devenues d’énormes arguments pour nos clients. C’est bien ainsi que nous voulons construire demain.

Consultez le site de l’événement : Ici se construit demain, une après-midi en 2025.

A lire aussi sur Alliancy :

Olivier Micheli (France Datacenter) : « Les datacenters sont un facteur d’attractivité pour notre territoire »


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *