Pour accompagner les entreprises qui veulent garder le cap du numérique, nous vous présentons le numérique en pratique. Des pratiques inspirantes, des cas concrets et des actualités élaborés avec nos partenaires pour vous aiguiller dans vos choix et vos projets de transformation. Inspirez-vous !                                                              

🐤 Suivez-nous avec le hashtag #NUMEP                                                                -  Devenir partenaire ?

Thèmes
Secteurs d'activité
Carnet :
Mot-clef :
Thème(s) :
Secteur(s) :
Entreprise(s) :

Didier Guyomarc’h (Zscaler) « Pour tirer parti du cloud, il faut allouer intelligemment la bande passante »

Zscaler, fournisseur de solutions de sécurité dans le Cloud, a publié récemment une étude*, où l’on constate que les entreprises sont confrontées à de nombreux problèmes liés aux déploiements des applications critiques dans le cloud. Ce qui les oblige à prendre des mesures pour améliorer l’expérience l’utilisateur. Explications avec Didier Guyomarc’h, directeur régional Europe du Sud de Zscaler.

Votre étude indique que les entreprises ne peuvent pas exécuter une application Cloud de type Office 365 avec leur architecture existante. Pourquoi ?

Didier Guyomarc’h. Depuis cinq ans environ, l’avènement d’une nouvelle génération d’applications en mode SaaS, c’est-à-dire hébergées dans le Cloud, devient la norme dans les entreprises. Et, aujourd’hui, ce sont des applications professionnelles majeures qui sont concernées, comme la messagerie ou la visioconférence avec Office 365 ou Google ; le CRM avec Salesforce ; les notes de frais avec Concur ou, encore, les ERP avec SAP ou Oracle… Il y a une grosse pression de la part de tous ces grands acteurs pour évoluer en ce sens. Ceci a pour conséquence que l’on passe d’une problématique qui était serveurs/stockage avec quelques points d’ancrage au niveau mondial [reliés par MPLS, NDLR] à une problématiq

Cet article est un contenu premium.

Vous ne vous êtes pas identifié ? Indiquez votre mail et  accédez à l’intégralité des contenus de notre rubrique Le numérique en pratique, offerts par la rédaction.

Je m’identifie