Henri Verdier, nouvel ambassadeur pour le numérique de la France

Henri Verdier, qui sera remplacé par Nadi Bou Hanna à la tête de la Dinsic, devient l’ambassadeur de la France pour le numérique en remplacement de David Martinon, devenu quant à lui ambassadeur à Kaboul (Afghanistan) depuis septembre dernier.

Henri Verdier, nouvel ambassadeur pour le numérique de la France

Henri Verdier, nouvel ambassadeur pour le numérique de la France

Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat chargé du numérique auprès du ministre de l’Economie et des Finances et du ministre de l’Action et des Comptes publics, annonce sur Tech.Gouv, le premier réseau social qui réunit les forces numériques de l’Etat et, en parallèle, les nominations du directeur du numérique de l’Etat, Nadi Bou Hanna, et de l’ambassadeur pour le numérique, Henri Verdier.

Nadi Bou Hanna prendra la direction de la Dinsic le 10 décembre prochain avec pour mission d’être « encore plus au service de l’action et de l’animation des ministères et de leurs innovateurs et talents numériques ». Il devra également pousser plus loin l’innovation et construire des infrastructures puissantes pour renforcer les services rendus aux citoyens, aux entreprises et aux agents.

Ingénieur du corps des mines, Nadi Bou Hanna a eu un long parcours public dans la transformation numérique, aux douanes et au Quai d’Orsay, avant de devenir entrepreneur en 2007 (6Tzen, éditeur logiciel de dématérialisation du service public et Workibox, pour outil de simplification de la gestion des TPE et PME).

Côté talents numériques de la sphère publique pour l’intérêt général, ils se retrouveront tous sur Tech.Gouv, l’idée étant de partager sur la plateforme ses avancées pour faire avancer les autres. Il aura pour vocation de diffuser la culture du numérique, partout, dans tous les ministères, les administrations et les collectivités.

« Ce mouvement portera les valeurs d’un numérique performant, humain et inclusif », indique le communiqué, des valeurs que l’Etat souhaite diffuser à l’international avec un nouvel Ambassadeur en la personne de Henri Verdier, qui incarnera cette vision d’un « numérique à la française », où cohabitent technologie et éthique dès le 15 novembre prochain.

Henri Verdier sera ainsi le porte-parole des travaux menés dans le cadre des Etats généraux pour les régulations numériques, qui visent à poser des conditions nationales, européennes et internationales pour un numérique responsable au niveau économique, social et sociétal. Entrepreneur dans le numérique depuis 1995, il a présidé pendant dix ans le pôle de compétitivité Cap Digital. Auteur avec Nicolas Colin de l’excellent livre l’Age de la multitude, son action permettra à la France de mieux rayonner à l’international et en Europe sur ces sujets.

A lire également sur Alliancy

Henri Verdier (Dinsic) : « Il faut comprendre la métamorphose de la nature même de l’Etat »


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *