Pascal Viginier élu président de l’Académie des technologies

Pascal Viginier, ex vice-président de l’Académie des technologies en 2017-2018, a été élu président de l’Académie des technologies pour une période de deux ans (2019-2020). Dominique Vernay reprend le poste de vice-président et Edwige Bonnevie celui de déléguée générale.

Succédant à Bruno Jarry, le nouveau président de l'Académie des technologies qui a pris ses fonctions le 1er janvier 2019, a également abordé la question de l'acceptabilité des technologies par nos concitoyens et le rôle que doit jouer l'Académie pour restaurer la confiance

Succédant à Bruno Jarry, le nouveau président de l’Académie des technologies qui a pris ses fonctions le 1er janvier 2019, a également abordé la question de l’acceptabilité des technologies par nos concitoyens et le rôle que doit jouer l’Académie pour restaurer la confiance

Lors de son discours inaugural le 9 janvier, Pascal Viginier, s’est déclaré confiant dans une France qui « se projette dans l’avenir, avec une volonté de développement par le progrès technologique et les innovations de rupture ». La France est devenue « la première destination des investissements étrangers et l’environnement le plus favorable aux start-ups en Europe « mais, souligne-t-il, « il nous manque des ETI et des licornes ! ». Explications : « La Fronce a beaucoup développé son système d’innovation technologique dans les vingt dernières années, mais celui-ci est devenu trop complexe pour les PME et les ETI. II est temps de le stabiliser et de l’évoluer pour le simplifier ».

Succédant à Bruno Jarry, le nouveau président de l’Académie des technologies qui a pris ses fonctions le 1er janvier 2019, a également abordé la question de l’acceptabilité des technologies par nos concitoyens et le rôle que doit jouer l’Académie pour restaurer la confiance : « Nous devons, a -t -il reconnu, « faire avec » une défiance des français envers les experts institutionnels », c’est pourquoi, « nous devons être à la fois le meilleur défenseur des technologies, mais aussi celui qui répond aux questions des citoyens sur ces technologies telles qu’ils se les posent; nous devons le faire, si besoin en coopération avec d’autres académies ». Il nous faut pour cela, a-t-il ajouté, « intégrer en permanence la dimension éthique et les questions des citoyens dans nos travaux».

Pascal Viginier a rappelé les priorités stratégiques de l’Académie pour les prochaines années. Parmi les priorités au niveau national figure en particulier la création d’un cénacle de chefs d’entreprise, présidé par Jean-Pierre Raffarin. Le cénacle sera lancé au 1er trimestre 2019 avec un premier noyau d’une dizaine de chefs d’entreprise. L’assemblée plénière a renouvelé également la gouvernance de l’Académie, en procédant le 14 novembre 2018 à l’élection des membres du bureau, du conseil académique, des comités, ainsi que des présidents de commissions, pour la période 2019-2020.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *