Nomination : Godefroy de Bentzmann réélu à la tête de Syntec Numérique

Après avoir entériné la nomination de 9 administrateurs le 25 juin dernier, le conseil d’administration a procédé aujourd’hui à la réélection de Godefroy de Bentzmann à la présidence de Syntec Numérique. Après un premier mandat de 3 ans marqué par une forte mobilisation autour de la formation aux métiers du numérique et de l’application du RGPD en France, Godefroy de Bentzmann a pour ambition de poursuivre les grands chantiers de l’organisation professionnelle, notamment ceux axés autour de la formation, de l’inclusion et du développement durable.

Rencontre avec Godefroy de Bentzmann (Syntec numerique)

Godefroy de Bentzmann, Président du Syntec Numérique

« Je suis très heureux et fier de pouvoir renouveler mon engagement auprès de Syntec Numérique, qui s’est toujours mis au service de l’intérêt collectif, au travers d’un travail remarquable, notamment sur la formation et l’attractivité des métiers du numérique. Ses contributions et combats servent aujourd’hui tous les secteurs, que ce soit celui de la santé, de l’industrie ou encore les collectivités.

Forts de ces victoires, nous devons toutefois relever encore d’immenses défis dans les prochaines années, pour lesquels nous déploierons toute notre énergie et notre savoir-faire » commente Godefroy de Bentzmann, Président de Syntec Numérique.

A lire aussi : Années folles pour Syntec Numérique

Portant les ambitions de Syntec Numérique, Godefroy de Bentzmann a d’ores et déjà fixé les trois grandes priorités de son mandat :

  • amplifier la réponse aux besoins de compétences et de talents pour réussir la transformation numérique, en continuant à se mobiliser fortement pour que la formation au numérique, qu’elle soit initiale, continue ou en reconversion, soit une priorité collective.
  • s’assurer que tous les Français s’emparent du numérique, véritable facteur d’inclusion et donc de participation aux activités économiques, sociales ou démocratiques de la communauté nationale.
  • s’engager pour que la révolution numérique joue un rôle essentiel au service du climat et prenne toute sa part de responsabilité.

A voir aussi : Rencontre avec Godefroy de Bentzmann (Syntec numerique)


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *