Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Le futur de l’énergie

Rudy_Provoost-Rexel-article

Rudy Provoost – Président-directeur général du groupe Rexel*

Sans perte de confort et en économisant, les solutions numériques de maîtrise de l’énergie vont engendrer un nouveau cycle de progrès économique, social et environnemental.

“Des bâtiments qui produisent leur énergie, des outils simples de pilotage pour rendre la maison écoperformante et confortable, des villes durables facilitant la vie du citoyen Les innovations et solutions de maîtrise de l’énergie vont se diffuser à l’avenir et engendrer un nouveau cycle de progrès économique, social et environnemental.

ScreenHunter_42 Nov. 20 15.42Ces technologies numériques s’appuient sur des logiciels et des algorithmes, des objets connectés, des réseaux… Elles donnent à chaque individu ou organisation, une réelle maîtrise de la consommation de son énergie. La meilleure façon de décrire ce progrès est la notion d’énergie 3.0. Celle- ci se comprend par analogie avec le Web : après les sites conçus comme de simples vitrines (Internet 1.0), puis les blogs et les réseaux sociaux pour l’interaction entre utilisateurs (2.0), le monde est entré dans l’ère du 3.0 où les objets communiquent entre eux. De la même manière, dans l’énergie, le modèle est passé des grandes centrales qui distribuent indistinctement l’électricité (énergie 1.0) aux réseaux de distribution et d’échange décentralisés (2.0), prémices du passage à cette énergie 3.0, où l’utilisateur, grâce aux outils numériques de mesure et de gestion, devient maître de sa consommation.

Trois options pour la filière

Ces solutions devraient considérablement améliorer la qualité de vie, le confort et la sécurité, apporter des services nouveaux et œuvrer en faveur d’une meilleure santé. Par ailleurs, elles devraient dégager 20 milliards d’euros  environ d’économie d’énergie chaque année en France.

Le groupe Rexel, intermédiaire entre les fabricants de matériels, les installateurs et les utilisateurs, joue un rôle de catalyseur et d’accélérateur dans l’adoption par le consommateur final de produits et services d’efficacité énergétique. Mais quelles sont les grandes options de notre filière pour bénéficier à plein du numérique ?

Le premier enjeu est l’intégration des solutions. De plus en plus, grâce à de multiples logiciels et protocoles, prises, interrupteurs, objets lumineux, volets, moteurs  vont s’interconnecter. Ce nouvel impératif impose de repenser les métiers de chacun : l’installateur électricien devient un intégrateur de solutions, les distributeurs se mettent à construire des passerelles techniques entre les solutions des différents fabricants ; leur connaissance des offres leur permet d’agréger les équipements les plus pertinents.

La deuxième notion fondamentale est celle de services à valeur ajoutée. Les usagers souhaitent être conseillés par des experts spécialisés et certifiés. Cela suppose de maîtriser les offres et incitations financières ; et de pouvoir apporter du conseil aux différentes étapes de l’installation de la solution. Là encore, les rôles du distributeur et du fabricant sont cruciaux, pour former et accompagner les experts.

Enfin, le troisième levier clé demeure l’innovation, au sens collaboratif. Les acteurs de l’énergie peuvent mieux se coordonner pour stimuler de concert la rénovation basée sur des solutions d’efficacité énergétique.

L’énergie 3.0 aura pour conséquence le développement d’offres sur mesure pour le consommateur. Elles serviront à capitaliser sur les réflexes émergents autour de l’efficacité énergétique, afin d’installer une consommation responsable, conciliant les réalités économiques et environnementales. C’est cela, la transition énergétique.

*Auteur de « Energie 3.0 » (Le Cherche Midi – octobre 2013). Il est PDG de Rexel (31 000 salariés, 13 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2013) depuis mai 2014


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *