Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Bruno Rostand – Innover et Entreprendre

Bruno Rostand – Innover et Entreprendre

Bruno Rostand, directeur de l’innovation et de l’entrepreneuriat de l’Ecole polytechnique

L’École polytechnique crée la Direction de l’innovation et de l’entrepreneuriat (DIE) afin d’encourager et de développer ces domaines auprès des étudiants, des jeunes diplômés, des chercheurs et des enseignants.

 

L’innovation et l’entrepreneuriat sont des enjeux cruciaux pour tous les établissements d’enseignement supérieur et de recherche. Notre établissement s’est donné, dans ces domaines, des objectifs ambitieux, qui concernent des activités diverses : enseignement – depuis la sensibilisation jusqu’aux masters spécialisés –, partenariats industriels (contrats de recherche, chaires), valorisation et transfert de technologie (brevets, licences, essaimage). Une Direction de l’innovation et de l’entrepreneuriat (DIE) a été créée le 1er février.

Ses objectifs : développer et coordonner toutes les activités concernant ces thèmes, en collaboration avec d’autres directions et unités de l’école, tout en jouant un rôle d’interface et de facilitateur, qui favorisera l’interdisciplinarité et la transversalité nécessaire dans ces domaines. La DIE offrira également un point d’entrée et un espace de dialogue ouverts à la communauté polytechnicienne au sens large, c’est-à-dire à l’école, ses enseignants, chercheurs et étudiants ainsi qu’à ses partenaires.

Au-delà de ce besoin de transversalité et de cette fonction d’interface, la création de cette nouvelle direction est l’occasion de se poser des questions telles que : « Comment faire éclore l’innovation ? » ; « comment l’enseigner ? » A la première question, on peut être tenté de répondre que cette éclosion est en partie spontanée, et que L’École polytechnique dispose, dans ces domaines, d’un formidable potentiel : étudiants et enseignants de très haut niveau, de plus en plus motivés et réceptifs à l’innovation et la création d’entreprise, laboratoires internationalement reconnus, actifs dans divers domaines d’une importance cruciale sur le plan économique et/ou sociétal.

Bruno Rostand – Innover et EntreprendreCet environnement a produit, ces dernières années, de nombreux projets ou initiatives : masters de haut niveau ; contrats de recherche et laboratoires communs avec des industriels ; brevets à haut potentiel et l’éclosion de start-up. À travers la création de la DIE, l’objectif est de les inscrire dans une logique cohérente ayant une forte identité et visibilité. Cette coordination permettra de plus de développer des synergies et d’apporter de manière optimale les ressources spécifiques – par exemple des financements de maturation –, de créer des liens avec l’écosystème innovant et ainsi, à terme, d’aller au-delà des résultats actuels.

Réinventer aussi l’enseignement
« Comment enseigner l’innovation et l’entrepreneuriat ? », ou encore « qu’enseigne-t-on quand on enseigne l’innovation ? » La diversité des modes d’enseignement se réclamant de ces thèmes est frappante : depuis les sciences et technologies appliquées, jusqu’au management de l’innovation, en passant par des travaux pratiques de prototypage et autres projets « avec les mains », réalisés dans des espaces de type Fab-Lab.

Ces enseignements font largement appel au « learning by doing », mais là encore les outils pédagogiques sont d’une grande diversité, depuis la formation par projets dans une perspective entrepreneuriat/start-up, jusqu’à la situation de « recherche-intervention », pour l’étude du processus d’innovation du point de vue des sciences de gestion. Ces outils, qui sont déjà utilisés dans la formation dispensée à l’École polytechnique, jouent d’ailleurs un rôle majeur pour développer, chez nos étudiants, des capacités d’initiative et de travail en équipe, bénéfiques dans tous les secteurs d’activité.

Notons, pour conclure, que la structuration et le développement de l’innovation et de l’entrepreneuriat à l’École polytechnique s’inscrivent dans un environnement en transformation rapide, notamment du fait de la construction de l’université Paris- Saclay, qui verra le jour début 2014, mais aussi dans le cadre de ParisTech.

 

Cet article est extrait du n°3 d’Alliancy le mag – Découvrir l’intégralité du magazine

Photo: J. Barande/Ecole polytechnique


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *