Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Nils Olaya Fonstad – Mieux connaître les TIC pour se valoriser

Mieux connaître les TIC pour se valoriser

Nils Olaya Fonstad, directeur adjoint du centre eLab de l’Insead

Les compétences numériques, notamment dans le domaine du leadership, sont devenues essentielles pour renforcer le potentiel d’innovation, de compétitivité et de croissance des entreprises en Europe.

Un nombre croissant d’entreprises a su attirer un directeur des systèmes d’information (DSI) « efficace ». A savoir un manager à la fois capable de comprendre le fonctionnement des systèmes technologiques, des processus commerciaux ou des données d’une organisation et de diriger des équipes de professionnels des TIC (ou d’autres domaines d’activité) pour créer de la valeur à partir de ces systèmes.
En cette période de crise économique, les entreprises ont besoin de compter sur des dirigeants compétents en TIC – autrement dit, d’e-leaders – pour bousculer le statu quo et générer plus de valeur pour l’entreprise à partir des TIC. Si vous appartenez à une organisation désireuse d’accroître son chiffre d’affaires et de gagner en compétitivité, mais qui limite les TIC à un simple rôle de « prise de commandes », alors il serait sage que votre équipe de direction s’intéresse davantage aux rôles des DSI et des groupes de métiers au sein des sociétés qu’elles admirent le plus.

 

Multiplier ses chances d’être compétitif

Disposer d’e-leaders compétents n’est pas seulement bénéfique à la compétitivité, c’est une nécessité pour ne pas gaspiller les investissements réalisés dans les TIC. Les résultats d’une récente étude menée par l’Insead eLab* rendent ce constat particulièrement évident. Lorsque les entreprises ont accès à des professionnels e-compétents, tels que des architectes d’entreprise, des spécialistes des risques et de la sécurité et des développeurs d’applications, et lorsqu’elles investissent davantage dans les nouvelles technologies, leurs chances de gagner en compétitivité peuvent être multipliées par deux.

Mieux connaître les TIC pour se valoriser

A contrario, les entreprises manquant d’e-compétences – quand bien même elles investiraient massivement dans les nouvelles technologies – ne deviendront pas plus performantes. Elles risquent même de dilapider leurs investissements dans les TIC et de perdre tout avantage concurrentiel.

Les résultats d’une autre étude récente de l’Insead, Empirica et IDC** ont démontré que les e-leaders, tels que les DSI, sont essentiels dans tout type d’organisation. Et si l’Europe compte déjà plusieurs succès dans sa formation de professionnels « e-compétents », cela ne suffit pas. Il faut qu’un plus grand nombre d’acteurs collabore. Pour y parvenir, entreprises, établissements d’enseignement et secteur public devront fournir aux participants à ces formations – du jeune étudiant au professionnel doté d’une expérience solide – davantage d’occasions d’utiliser les nouvelles technologies.

L’élaboration d’un portefeuille de compétences d’eleadership utilisant les TIC bouscule les modèles traditionnels de l’enseignement et de l’évaluation. Les établissements d’enseignement réussissent à former des e-leaders quand ils encouragent les étudiants à utiliser les nouvelles technologies pour trouver des solutions et quand professeurs et professionnels servent d’intermédiaires pour faciliter ce processus. C’est pourquoi il est impératif pour l’emploi et la compétitivité que les entreprises expriment clairement leur besoin d’e-leaders et participent activement à leur promotion par de nouveaux moyens.

 

* “Building Competitiveness and Business Performance with ICT : How investments in new technologies can make companies more competitive”, rapport de recherche élaboré en collaboration avec AT&T : www.corp.att.com/bemoreproductive/

** “VISION e-leadership”, étude commanditée par la Commission européenne : http://eskills-vision.eu/home/

 

Cet article est extrait du n°4 d’Alliancy le mag – Découvrir l’intégralité du magazine


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *