Cet article fait partie du dossier

Série - Inria : du chercheur à l'entrepreneur
Découvrez le dossier

Les articles du dossier

[50 ans Inria] Matrix Lead optimise le tableur Excel

La start-up Matrix Lead se met au service des entreprises et de leurs collaborateurs pour améliorer leur expérience du tableur de Microsoft Excel grâce à ses plug-ins.
Tie Cheng a fondé en 2016 Matrix Lead pour enrichir le langage tableur.

Tie Cheng a fondé en 2016 Matrix Lead pour enrichir le langage tableur.

La start-up Matrix Lead s’attache depuis novembre 2016 à développer sa nouvelle plateforme Funfun et le plug-in Excel, en ligne depuis la rentrée. Cette solution développée dans le cloud par Tie Cheng a pour objectif d’optimiser les tableurs Excel en y important des données, des analyses et des visualisations issues d’internet.

Le développeur s’est orienté vers l’amélioration du tableur lors de son expérience professionnelle au sein d’UBS à Londres : « J’étais en contact avec de nombreux traders, j’ai remarqué qu’Excel était largement utilisé parmi eux, ainsi que par les consultants et les comptables. Son développement reste cependant local et fermé, ce qui représente une source de risques d’erreur dans les feuilles de calcul. »

Pour résoudre leurs difficultés, Tie Cheng a choisi en 2010 de retourner sur les bancs de l’école et d’étudier l’informatique fondamentale à partir d’un langage concret : le tableur. « Il s’agit du premier langage de programmation pour beaucoup de monde. Pourtant, il y a une déconnection flagrante entre les utilisateurs et les scientifiques, qui travaillent sur d’autres langages et ne voient donc pas les difficultés rencontrées. Il est essentiel pour moi d’associer les deux parties », souligne le développeur, qui a suivi un master parisien de recherche en informatique, au cours duquel il a rencontré Xavier Rival, directeur de recherche à Inria et lui-aussi intéressé par le sujet.

Le caractère flexible et en 2D d’Excel plaît

Tie Cheng effectue une thèse sur l’analyse et la vérification des programmes écrits en Excel et VBA (Visual Basic for Applications, une implémentation pour logiciel, ndlr) au sein de l’équipe Antique d’Inria pour que le grand public bénéficie pleinement des capacités informatiques. Dès sa deuxième année, il se rend compte de la nécessité de créer une start-up. « Ecrire une thèse ne suffit pas pour aider les utilisateurs et les entreprises, il faut être sur le terrain », estime-t-il. Il fonde alors Matrix Lead. Avec Xavier Rival, Tie Cheng crée cinq produits permettant de perfectionner le tableur.

Excel représente en effet une opportunité pour le développeur. « Le tableur a plus de 750 millions d’utilisateurs. Il domine dans le secteur de l’industrie et il a encore un grand potentiel avec l’explosion des données, par ailleurs son caractère flexible et en 2D plaît. Il permet en revanche peu de contrôles sur ses possibilités, c’est pourquoi de nombreux utilisateurs cherchent à le complexifier en rajoutant des VBA pour pouvoir effectuer davantage d’actions. Les entreprises veulent néanmoins limiter les pratiques individuelles, j’ai alors cherché à élaborer un moyen de répondre à leurs demandes par une plateforme centralisée et collaborative. »

Pour continuer de répondre aux besoins des utilisateurs, Tie Cheng entend maintenir une collection de fonctions de qualité sur la plateforme Funfun, afin de récupérer toujours plus de données sur le web ou d’effectuer du machine learning. Le fondateur, qui recherche des business angels, prévoit une levée de fonds en amorçage pour commercialiser le produit. « Pour me placer face aux concurrents, situés principalement aux Etats-Unis, il faut renforcer les équipes », annonce Tie Cheng.

Fiche Matrix Lead

  • Création : octobre 2016 à Paris par Tie Cheng (CEO) et Xavier Rival (scientific adviser), directeur de recherche à l’Inria.
  • Objectif : Matrix Lead fournit aux utilisateurs et entreprises un ensemble de solutions technologiques pour les tableurs.
  • Effectif : 4 personnes (Tie Cheng et Xavier Rival, ainsi que deux développeurs à temps partiel, Yi Liang et Jie Chen)

Consultez le dossier dédié : « Inria : du chercheur à l’entrepreneur »

DOSSIER INRIA-


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *