Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Ce qu’il faut retenir de l’édition 2017 du 100 Digital

Tech’in France, PwC et le Syndicat National du Jeu Vidéo (SNJV) ont dévoilé le classement GSL 2017 France. Celui-ci décrypte les tendances et les progressions des entreprises de la French Tech dans les secteurs de l’édition de logiciels, des services Internet et du jeu vidéo français. Ces marchés ont pesé 12,2 milliards d’euros (hors services de conseil et d’intégration), ce qui représente une croissance de 12% par rapport à l’an passé. Si les progressions sont conséquentes, cette étude montre également les quelques directions clés prises par les acteurs du numérique français.

trophée les 100 digital ©Techin

trophée les 100 digital ©Techin

La France prend le virage du SaaS

Avec une croissance de 16%, le passage au SaaS est une tendance forte de la transformation numérique. Et pour preuve, le top 10 des croissances du classement général compte par exemple Talentsoft, spécialiste du SaaS RH, et Cegid, qui a poursuivi sa transformation en se renforçant par des rachats (ex : Technomedia, spécialiste international du SaaS RH). On peut noter aussi la percée d’Ivalua avec ses solutions d’achats.

« L’Amérique je veux l’avoir et je l’aurai »

Trois éditeurs de logiciels à la base ont connu des croissances organiques supérieures à 15 % : Scality, Mega International et Talend. Leur point commun ? Toutes les trois ont la tête tournée vers les Etats-Unis comme Axway (11e/100) qui a acquis plusieurs entreprises chez nos voisins d’outre-Atlantique. Talend, l’éditeur de logiciels de big data, pour sa part, a fait une entrée remarquée au Nasdaq en 2016.

Une French Tech qui s’attaque à tous les secteurs

De plus en plus d’éditeur de logiciel se spécialise dans des secteurs professionnels précis. Deux exemples : l’agriculture et la santé.  Isagri, SMAG et beaucoup de start-up de l’AgTech investissent dans objets connectés ou le big data. Le secteur de la santé, quant à lui, poursuit la transformation de son business model avec des offres de services complet ou de SaaS. La e-santé utilise de plus en plus l’intelligence artificielle (ex : Pharmagest).

Le Jeu Vidéo made in France affirme ses lettres de noblesses

Le secteur constitue 16% des revenus du classement général. Le Top 20 du jeu vidéo français connait une progression de plus de 6 % alors qu’il stagnait l’an dernier. Le rachat de Gameloft (8e) par Vivendi montre combien ce secteur reste dynamique.  Ubisoft (3e du Top 100) est proche des 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires, l’entreprise est aussi dans le viseur du groupe de Vincent Bolloré.

Voir le classement 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *