Cybersécurité : Alsid lève 13 millions d’euros à l’issue d’un second tour de table

Alsid, éditeur pionnier en matière de protection de l’Active Directory, annonce une série A record de 13 millions d’euros (15 millions de dollars) menée par Idinvest Partners, leader du capital-investissement européen. Les fonds sont destinés à poursuivre et accélérer à l’international l’activité d’Alsid en France et à Hong Kong.

Créée en 2016 par Emmanuel Gras et Luc Delsalle – deux experts de l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI) – Alsid a démontré très tôt sa capacité à s’exporter à travers le globe. En septembre 2017, elle boucle son premier tour de table (1,5 millions d’euros) pour développer son business et faire ses marques. C’est sur le continent asiatique qu’elle testera le passage à l’échelle de son logiciel.

Faire ses marques entre deux tours de table

Pour Jérôme Robert, Chief Marketing Officer, le succès d’Alsid est essentiellement dû au développement d’un produit channelisable et intelligible.

Pour Jérôme Robert, Chief Marketing Officer, le succès d’Alsid est essentiellement dû au développement d’un produit channelisable et intelligible.

Pour Jérôme Robert, Chief Marketing Officer, il y a eu des challenges notamment de scalabilité mais il assure que le déploiement à l’international ne l’a jamais été. “Quand j’ai rencontré Alsid, je voyais de l’ambition, une volonté de se développer à l’international le plus vite possible et pas seulement d’avoir la meilleure technologie du monde… affirme Jérôme Robert. On a une vraie avancée technologique contre des acteurs mondiaux et maintenant nos challenges c’est de la conserver et accroître notre activité”. Selon lui, le succès d’Alsid est essentiellement dû au développement d’un produit channelisable (revendable par des tiers) et intelligible (qui ne s’adresse pas qu’à des spécialistes).

Active Directory est la pierre angulaire des infrastructures informatiques des grands comptes. Présent dans 95% des sociétés de plus de 1000 employés, ce logiciel orchestre l’ensemble des droits d’accès des utilisateurs sur les applications, partages réseaux, et données de leur organisation. Pour cette raison, Active Directory est devenu la cible prioritaire des cybercriminels qui, une fois maîtres de cette infrastructure, peuvent s’attribuer des accès légitimes à l’ensemble des actifs de leurs victimes.

« L’équipe d’Alsid a identifié un problème à la fois énorme, critique et mal adressé en entreprise : l’adoption très rapide de leur produit par de nombreuses sociétés de référence en témoigne. Nous sommes ravis d’accompagner cette équipe exceptionnelle dans sa nouvelle phase de développement et à l’international. » commente Jonathan Userovici, Investment Manager chez Idinvest Partners.

Alsid réalise en 2018 une croissance de plus de 500%, double son portefeuille clients et s’occupe de la sécurité – pour l’intégralité de leur infrastructure – de grandes compagnies telles que Lagardère, Groupe Accor, Orange, Saint-Gobain, Sanofi, Sodexo Unibail-Rodamco, VINCI Energies ou encore HKBN à Hong Kong.

« Nous sommes fiers de la confiance que le marché – nos clients, nos actionnaires et nos pairs – placent dans notre solution et dans notre capacité à étendre notre succès de manière globale », explique Emmanuel Gras, CEO d’Alsid. « Cette levée de fond record va nous permettre de concrétiser nos plans d’expansion ambitieux, d’accroître encore notre avance technologique, et donc de maintenir une croissance à trois chiffres à long terme. »

Plus de recrutement pour soutenir l’ouverture à l’international

En 2017, Alsid ne comptait que 4 salariés répartis au sein de bureaux à Paris et Hong Kong. Aujourd’hui, elle comprend 25 employés et la pépite française compte tenir l’effort de recrutement. C’est en ce sens qu’est prévue l’ouverture prochaine de bureaux à Londres, Amsterdam et Singapour afin de s’ouvrir aux marchés des pays nordiques, de l’Europe du Sud, du Moyen Orient et de l’Australie d’ici l’année prochaine. Une fois “que nous aurons fait nos preuves sur ces marchés, nous nous concentrerons sur les Etats-Unis et le Japon… pour y devenir une marque de référence dès 2020.” précise Jérôme Robert.

Pour soutenir son expansion à l’international, la startup française va recruter 3 types de profils : des “évangélistes” à des fins de marketing, des commerciaux dédiés à l’inside sales ainsi que des profils techniques spécialisés dans l’Active Directory et l’Incident Response. Ces derniers profils devraient doubler d’ici l’année prochaine et l’impasse structurelle de carence d’experts qui caractérise le marché de la cybersécurité aujourd’hui ne devrait pas freiner cette expansion. Jérôme Robert affirme que pour les experts, travailler chez Alsid est une opportunité de monter en compétences et “travailler pour la meilleure écurie”


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *