Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Webinterpret – Mettre l’e-commerce international à la portée de tous

Créée en 2007, la société Webinterpret développe et commercialise une plateforme internet permettant, selon elle, à un « e-commerçant national de devenir un e-commerçant international en quelques clics ». La start-up vient d’annoncer le closing d’un tour de table s’élevant à 5 millions d’euros. Cette somme a été injectée par CM CIC Capital Privé et par Seventure Partners, actionnaire historique de la start-up.

Webinterpret équipe

L’équipe de Webinterpret

« Après une phase d’amorçage pendant laquelle nous avons pu aligner notre offre sur les besoins des e-commerçants, mettre au point notre modèle économique et roder notre plateforme, cette levée de fonds va nous permettre de profiter pleinement des opportunités engendrées par un segment de marché très dynamique », explique Patrick Smarzynski, le co-fondateur de Webinterpret. Plus concrètement, la société entend renforcer ses équipes de R&D et financer son expansion en Europe et aux US.

Depuis sa création, la pousse mature s’est donnée comme mission principale de rendre l’e-commerce international accessible au plus grand nombre.  Pour cela, elle propose une plateforme internet qui  offre plusieurs services : sélection dans le catalogue de l’e-commerçant des produits ayant un « réel potentiel » de vente à l’international, localisation de ces marchandises dans le pays où l’e-commerçant souhaite les vendre, communication avec l’internaute acheteur dans la langue d’origine, etc.

Pour l’heure, la société qui compte une centaine de salariés répartis en France, Angleterre, Etats-Unis et Pologne, revendique plus de 3 000 e-commerçants utilisateurs. Webinterpret ne souhaite pas communiquer sur son chiffre d’affaires.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *