Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

E-commerce – Arborati lève 300 000 euros pour lancer sa plateforme collaborative

E-commerce - Arborati lève 300 000 euros pour lancer sa plateforme collaborativeArborati passe à la vitesse supérieure. La start-up créée en 2012 et basée à Toulouse, vient de réaliser sa première levée de fonds pour un montant de 300 000 euros, auprès de Capitole Angels, club de business angels des Midi-Pyrénées. L’entreprise fondée par Olivia Lans-Hebrard, Olivier Mathiot (Priceminister) et Daniel Luciani (Icom), propose une approche du commerce de prêt-à-porter à mi-chemin entre mise en valeur d’artistes, défense de causes citoyennes et co-création. Le tout made-in-France. Chacune de ses 4 collections annuelles impliquent ainsi des artistes, dont les œuvres sont reproduites sur les vêtements et accessoires vendus, un pourcentage (environ 10% du CA) étant reversé à une organisation qui œuvre pour la défense d’une cause relative à la thématique traitée. « Début juin, nous lançons oXXygen, une collection autour du Brésil, de l’amélioration de la vie dans les favelas ou encore de la lutte contre la déforestation en Amazonie » illustre Olivia Lans-Hebrard.

E-commerce - Arborati lève 300 000 euros pour lancer sa plateforme collaborativeLa levée de fonds doit permettre à la jeune pousse de transformer son site e-commerce, simple vitrine de son activité, en véritable plateforme collaborative. « Nous voulons aller vers plus de contacts directs avec les consommateurs pour mieux les impliquer, plus de dialogue pour favoriser les échanges avec les artistes, des votes en ligne pour orienter nos engagements collectifs… bref, former une vraie communauté » résume la co-fondatrice d’Arborati. Il s’agit de l’objectif central pour 2014 de la start-up de quatre personnes. Celle-ci ne compte d’ailleurs pas recruter avant d’avoir pu lancer, a priori en octobre, la nouvelle plateforme.

En parallèle, Arborati, qui s’est déjà associée avec quelques concept stores hors de France, entend poursuivre sa lancée européenne à l’automne. De nouveaux accords seront passés avec des boutiques et la jeune pousse va travailler sur sa capacité à faciliter les livraisons à l’étranger. « Nous provoquons un fort engouement chez nos voisins, le côté artistique, made-in-France et engagé, séduit » dévoile Olivia Lans-Hebrard. Ces retours prometteurs ne montent pas à la tête d’Arborati, qui se déclare avant tout déterminée à sécuriser la qualité de sa relation client et de ses livraisons. Une approche « premium » qui va devoir prendre en compte l’effet de traction attendu à l’automne, notamment en logistique.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *