Splio lève 10 millions d’euros pour renforcer la néo-fidélisation

Le mobile et le digital ont estompé les frontières entre client et prospect. C’est pourquoi la start-up parisienne Splio lance la « New Loyalty Economy » afin de proposer aux marques européennes et asiatiques d’inclure tous les consommateurs dans une seule dynamique d’engagement.

Splio lève 10 millions d’euros pour renforcer la néo-fidélisation

Equipe Splio

La société parisienne Splio annonce une levée de 10 millions d’euros auprès de Ring Capital, fonds spécialisé dans le financement des scale-up de la French Tech, avec la participation de Swen Capital Partners et de ses investisseurs historiques que sont Bpifrance et Amundi PEF.

Splio propose aujourd’hui au marché une approche novatrice du marketing client capable de couvrir l’ensemble des besoins en matière de relation client.

La société, qui dispose de bureaux en Europe et en Chine, édite une plateforme marketing de néo-fidélisation en mode Saas, utilisée par plus de 500 marques de différents secteurs (The Kooples, Fnac-Darty, Le Slip Français, Big Fernand, GiFi, Maty, Longchamp…). Convaincue que la néo-fidélisation est le meilleur levier de croissance pour les marques, Splio lance la New Loyalty Economy.

futur du retail« Splio est fière d’ouvrir les portes de la néo-fidélisation aux marques qui souhaitent faire la différence à l’heure de l’hyperchoix, de l’ultra-digitalisation et du mobile first », annonce Mireille Messine, CEO de Splio depuis sa création en 2014. Parce que les budgets d’acquisition sont de plus en plus lourds, la fidélité de plus en plus volatile et l’innovation devenue un vrai lifestyle, Splio, qui a contracté pas moins de 30 % de nouvelles marques en 2019, telles que les marques du Groupe Vivarte (Minelli, San Marina, Caroll…), la chaîne de restauration Big Fernand, L’Oréal Luxe ou encore Made In Design, ambitionne de toutes les accompagner dans l’ère de la New Loyalty Economy avec sa plateforme marketing de néo-fidélisation. 

L’entreprise emploie 150 collaborateurs et dispose de cinq bureaux en Europe et en Chine. En novembre 2018, Splio, qui a acquis la start-up Gowento il y a un an, avait déjà effectué une première levée de fonds de 10 millions en octobre 2016 auprès d’Amundi PEF, de BNP Paribas Développement et du Fonds Ambition Numérique géré par BpiFrance.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *