Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Marketing : IKO System lève 2,5 millions d’euros

Marc Rouvier (gauche) et Nicolas Woirhaye (droit) co-fondateurs © IKO System

Marc Rouvier (gauche) et Nicolas Woirhaye (droit) co-fondateurs © IKO System

Fondée en 2011 par Marc Rouvier et Nicolas Woirhaye, IKO system propose un service d’accompagnement et d’industrialisation de la prospection commerciale. La start-up édite un outil d’analyse prédictive en mode SaaS qui permet aux entreprises d’identifier leurs futurs clients BtoB.

La plateforme d’IKO System génère des prospects qualifiés et automatise la prise de rendez-vous. Elle permet ainsi d’affranchir les responsables commerciaux de recherches de prospects, de mailing et de contacts téléphoniques. « Les équipes marketing contribuent jusqu’à 40 % du besoin en leads de leur force de vente. Les commerciaux doivent donc, en parallèle, s’organiser pour prospecter et générer les 60 % de leads qui leur permettront d’atteindre leurs objectifs. En implémentant IKO System, nos clients apportent à leurs équipes commerciales un moyen de structurer et d’automatiser leur prospection pour générer cinq fois plus de rendez-vous », précise Marc Rouvier, actuel CEO d’IKO System.

Après une première levée de fonds de 700 000 euros en 2012, la start-up parisienne vient de finaliser un deuxième tour de table d’un montant cette fois-ci de 2,5 millions d’euros auprès de Bpifrance et des fonds d’investissements Naxicap Partners et 3T Capital. « Nous allons pouvoir doubler nos effectifs d’ici fin 2016 en recrutant des profils pour les Sales development representatives (SDR) et les Account Executives, ainsi que des profils « tech ». Nous visons également un développement à l’échelle européenne en ciblant le Royaume-Uni, l’Allemagne et la Hollande », ajoute Marc Rouvier.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *