Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Quatre start-up intègrent l’accélérateur Axeleo

Un suivi personnalisé est effectué sur 18 mois par la plateforme spécialisée dans l’enterprise technology pour aider les start-up à s’imposer à l’international.

Les éditeurs SaaS YusoFleet et Jenji, le fournisseur d’une solution SaaS de détection de vulnérabilité Alsid IT et la plateforme de services digitaux The Bubbles Company ont tous les quatre été sélectionnés parmi presque 1 700 dossiers pour intégrer le programme Axeleo Scale pendant 18 mois. Ces start-up vont peaufiner leur structuration organisationnelle, financière, managériale et commerciale.

Éric Burdier, cofondateur d'Axeleo, prévoit de développer ses actions à l'étranger. ©Axeleo

Éric Burdier, cofondateur d’Axeleo, prévoit de développer ses actions à l’étranger. ©Axeleo

Les dix membres d’Axeleo, qui accompagnent de manière personnalisée les start-up numériques BtoB entre la phase d’amorçage et le capital-risque, travaillent à les amener à maturité et leur permettre de 10développer leur projet à l’international. « En cours de programme ou à la sortie, nos start-up sont d’excellents candidats pour une Serie A », souligne Eric Burdier, CEO et cofondateur d’Axeleo.

En fonction de leurs besoins, les start-up suivent des workshops avec un expert. 45 entrepreneurs font partie du cercle d’associés, que viennent de rejoindre six nouveaux membres. « En rejoignant Axeleo, mon objectif est de partager ma vision du monde de l’enterprise software, d’aider et de conseiller les CEO à développer leur start-up et à mettre en place les meilleures pratiques plus rapidement », confie Jérôme Lefebvre, ex sales manager d’Outlook Soft et nouvel associé.

Créé fin novembre 2013 à Lyon et à Paris par quatre entrepreneurs, Axeleo a choisi de se spécialiser sur l’enterprise technology, à savoir « les technologies qui seront un enjeu pour les entreprises en 2020-2030 », explique Eric Burdier. «  Il y a un haut niveau de recherche en France dans ce domaine et les dispositifs d’accompagnement existants étaient trop généralistes pour répondre à la demande », ajoute-t-il. En juin 2014, Axeleo avait levé 550 000 euros puis 2,3 millions d’euros auprès de la French Tech Accélération en avril 2015. L’accélérateur prévoit à présent d’accroître ses discussions à l’échelle européenne.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *