AddWorking lève 1,2 million d’euros pour accélérer son développement technologique et commercial

Un an après sa première levée de fonds de 600 000 euros, la startup spécialisée dans la gestion des ressources externes des entreprises annonce un deuxième tour de table de 1,2 million d’euros.

AddWorking permet de simplifier les tâches de gestion de l’entreprise grâce à la digitalisation et l’automatisation des flux (administratifs, contractuels, commandes et paiements), mais également de sécuriser sa relation avec ses ressources externes via un monitoring constant des risques juridiques.

AddWorking permet de simplifier les tâches de gestion de l’entreprise grâce à la digitalisation et l’automatisation des flux (administratifs, contractuels, commandes), mais également de sécuriser sa relation avec ses ressources externes via un monitoring constant des risques juridiques.

La startup AddWorking, spécialisée dans la gestion des ressources externes des entreprises, réalise ainsi sa deuxième levée de fonds auprès de son actionnaire historique Edenred Capital Partners, fonds de Corporate Venture d’Edenred, géré par Philippe Dufour (fondateur de PrePay Solutions), de Patrice Thiry fondateur de ProwebCE, du club d’entrepreneurs investisseurs Seed4Soft représenté par Gilles Rigal et de Holnest Club, le club de business angels du family office de Jean-Michel Aulas, représenté par Patrick Bertrand ancien DG de Cegid.  

« Grâce à la confiance de nos investisseurs, nous ouvrons une nouvelle page de l’histoire AddWorking et allons pouvoir accélérer notre développement tant sur le plan technologique que commercial » précise Julien Pérona, co-fondateur d’AddWorking.

A l’heure où les entreprises se doivent d’être agiles et cherchent de plus en plus à variabiliser leurs coûts, le recours aux ressources externes s’intensifie. Toutes les formes de ressources externes sont concernées : sous-traitants, prestataires ou encore freelance. AddWorking permet de simplifier les tâches de gestion de l’entreprise grâce à la digitalisation et l’automatisation des flux (administratifs, contractuels, commandes), mais également de sécuriser sa relation avec ses ressources externes via un monitoring constant des risques juridiques.

« Notre plateforme est de type SaaS (software as a service), facilement déployable et totalement personnalisable : elle s’adapte aux besoins de nos clients qui peuvent émerger au fil du temps » ajoute Julien Pérona.

AddWorking propose à l’entreprise un seul point d’entrée pour gérer toute sa chaîne de sous-traitance, de l’agrégation des compétences des ressources externes à la facturation, en passant par la gestion électronique des contrats.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *