Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Mesdocteurs.com, le Uber de la médecine ?

Une start-up, spécialisée dans le télé-conseil médical,  vient de lever plus d’un million d’euros. Son offre : discuter en ligne ou sur mobile avec des médecins.

mesdocteurs.com-santé-start-up-article

Page d’accueil de l’application Mesdocteurs.com

Créée en janvier 2015 par les fondateurs de Monshowroom (racheté par Casino), la start-up Mesdocteurs.com, vient de lever 1,2 million d’euros auprès d’Omnes Capital, de Partech Ventures et d’un business angel du monde de l’assurance. Mesdocteurs.com est une plate-forme web et mobile de télé-conseil médical payant permettant de poser des questions directement à des médecins. « Internet est devenu un vrai réflexe pour tout et il est commun de consulter la toile dès qu’on a une petite angoisse ou un bobo, déclare Séverine Grégoire, cofondatrice de Mesdocteurs.com. On se retrouve alors sur des sites ou des forums aux contenus très anxiogènes dont on ressort encore plus angoissé. Notre objectif est de nous placer en alternative car qui mieux qu’un médecin peut répondre à ces interrogations ? ».

Après une première phase de bêta-test de quatre mois, MesDocteurs.com, enregistre des résultats prometteurs avec plus de 1 000 questions traitées par plus de 60 médecins partenaires, tous inscrits au Conseil National de l’Ordre des Médecins. Ils sont sélectionnés et contrôlés par un comité scientifique de six spécialistes reconnus. « Trois catégories de médecins interviennent sur le site, précise Séverine Grégoire. Les jeunes médecins qui s’installent, les femmes qui exercent beaucoup moins en cabinet que leurs confrères hommes, et les médecins à la préretraite qui veulent lever le pied ». Pour le lancement, les « e-patients » bénéficient d’une première question gratuite. La start-up, basée à Cassis, travaille également sur une offre BtoB, qui sera commercialisée en marque blanche ou grise auprès des compagnies d’assurance et des mutuelles.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *