Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Autotransfusion peropératoire : i-Sep lève 1,23 million d’euros

i-Sep, start-up nantaise spécialisée dans les solutions d’autotransfusion en bloc opératoire, vient de finaliser une levée de fonds de 1 million d’euros auprès de Go Capital et de 230  000 euros auprès d’investisseurs privés de l’Ouest.

La jeune pousse, créée en 2015, est une entreprise innovante qui développe une nouvelle technologie dans le domaine de l’autotransfusion peropératoire, une pratique courante qui consiste à récupérer le sang épanché du patient au bloc opératoire, le traiter, pour le lui ré-administrer. La technologie développée par la start-up de la Medtech permet d’apporter au patient ses globules rouges mais aussi ses plaquettes.

Sylvain Picot, CEO et cofondateur de i-Sep ©i-Sep

Sylvain Picot, CEO et cofondateur de i-Sep ©i-Sep

« Cette deuxième levée de fonds qui intervient comme prévu un peu plus d’un an après sa création, apporte de la visibilité à i-Sep et sécurise les prochaines années de développement. En renouvelant son investissement, Go Capital confirme son intérêt et valide l’atteinte des étapes majeures de développement de la société : les avancées du développement technique, l’atteinte de résultats supérieurs à ceux des concurrents, la diminution des risques liés au projet. Ainsi, notre stratégie est confortée et nous pouvons maintenant avancer sereinement pour travailler à ouvrir une nouvelle ère dans le domaine de l’autotransfusion », indique Sylvain Picot, CEO et co-fondateur d’i-Sep.

Cette levée de fonds va permettre de finaliser les développements techniques, d’assurer l’industrialisation de l’auto-transfuseur et d’initier avant la fin de l’année les premiers essais cliniques pour un lancement commercial en 2019.  

La société collabore déjà avec les Etablissements Français du Sang Pays de Loire et des hôpitaux pour adapter sa technologie aux pratiques des médecins anesthésistes-réanimateurs.

 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *