Gleamer lève 1,5 million d’euros pour mettre l’IA au service des radiologues

La société Gleamer, qui conçoit un logiciel d’intelligence artificielle à destination des radiologues, annonce avoir bouclé une levée de fonds de 1,5 million d’euros menée par XAnge et Elaia Partners avec la participation de Bpifrance, de Kima Ventures et de business angels.

L'équipe de Gleamer entend révolutionner la radiologie. Grâce à la fiabilité des résultats obtenus, Gleamer assure une réduction considérable du temps d’examen, ainsi qu’une amélioration de la qualité du diagnostic. ©Gleamer

L’équipe de Gleamer entend révolutionner la radiologie. Grâce à la fiabilité des résultats obtenus, la plateforme assure une réduction considérable du temps d’examen, ainsi qu’une amélioration de la qualité du diagnostic. ©Gleamer

Cette levée de fonds permettra notamment à Gleamer de renforcer son équipe, de finaliser le développement de son offre produit et d’obtenir les homologations CE et américaine auprès de la FDA (Food and Drug Administration). L’entreprise a d’ores et déjà engagé des partenariats stratégiques avec des acteurs majeurs du domaine de l’imagerie médicale et de la radiologie.

« Gleamer ambitionne de devenir l’acteur de référence du diagnostic automatisé, précis et rapide en radiologie pour améliorer significativement la qualité des soins, l’expérience patient et la productivité des praticiens », déclare dans un communiqué Christian Allouche, cofondateur.

Fondée en 2017, la plateforme d’intelligence artificielle Gleamer a pour objectif de fournir un diagnostic automatisé d’images médicales et de générer un compte-rendu détaillé aux radiologues. Le logiciel détecte en effet les lésions dans une image et les caractérise dans le compte-rendu destiné au radiologue. Dans un premier temps, Gleamer a décidé de concentrer ses efforts sur la traumatologie et notamment la radiographie osseuse des membres, un type d’examen très fréquent, mais souvent peu apprécié des radiologues car répétitif et chronophage.

À lire égalementBernard Gilly (iBionext) : « L’IA a un vrai rôle à jouer en radiologie »


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *