Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Quand les usagers du réseau ferroviaire Bretagne-Pays de la Loire jouent à la SNCF

Dans le cadre de la concertation sur les liaisons nouvelles ouest Bretagne – Pays de la Loire SNCF Réseau crée un « serious game ». Le grand public peut, pour la première fois, choisir les aménagements qu’il préfère et découvrir les impacts de ses choix (financiers, environnementaux, socio-économiques et sur le trafic).

Anaelle Baes, chargée de concertation digitale SNCF Réseau. ©twitter

Depuis décembre dernier, SNCF Réseau a mis en place un « serious game » avec SQLI, entreprise de service de numérique française (ESN), afin d’impliquer les usagers dans le projet de réaménagement du réseau ferroviaire Bretagne-Pays de la Loire. Le débat public de 2014 n’avait pas assez touché la population concernée selon eux.

Un serious game est un programme qui combine une intention sérieuse avec un fonctionnement ludique.
Celui de la SNCF est mis à disposition de l’ensemble de la population du territoire concerné, soit plus de 7 millions de personnes. Il leur permet ainsi de sensibiliser les effets des différentes possibilités d’aménagement qu’ils soient financiers, environnementaux et socio-économiques, ou encore sur le trafic, le tout pour qu’ils se forgent leur propre opinion. SNCF Réseau propose aux joueurs pas moins de 18 000 combinaisons d’aménagements possibles, résumant ainsi 5 ans d’études techniques. L’occasion de mettre en avant l’ampleur du travail qui a été réalisé par SNCF Réseau en amont, avec toutes les solutions qui ont été étudiées par les entreprises d’ingénierie : Egis, Systra, Setec et Ingérop, pour élaborer l’exhaustivité des scénarii.

Grâce aux résultats générés par le jeu, SNCF Réseau souhaite appréhender plus aisément les priorités du public et pour s’en servir de base de réflexion pour les décisions à venir pour le réseau ferré de l’ouest.  Une partie dure entre 15 et 30 minutes en moyenne et le joueur est confronté au temps de trajet, aux types d’aménagement ou à la capacité du réseau déterminante pour la fréquence des trains.

« Aujourd’hui, nous cherchons à faire évoluer nos pratiques d’information et de concertation du public vers plus d’attractivité, de pédagogie et d’interactivité sur nos projets, et cela passe notamment par la digitalisation de nos processus de concertation pour un accès au plus grand nombre », déclare Anaëlle Baes, chargée de concertation digitale SNCF Réseau.

Depuis son lancement en décembre, le public a pu s’approprier naturellement le jeu avec 2400 parties effectuées, 285 scénarii enregistrés. SNCF Réseau songe donc à renouveler l’expérience pour d’autres projets.

        


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *