Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

HySiLabs, intègre le directeur scientifique d’Engie dans son comité stratégique avant de lever 2 millions d’euros

HySiLabs, concepteur de solutions de fourniture d’hydrogène à la demande, a nommé Jean-Paul Reich, directeur scientifique d’Engie au sein de son comité stratégique. Par ailleurs, la start-up réalisera un tour de table de 2 millions d’euros cet été.

Jean-Paul Reich, qui dirige actuellement la R&D dans le domaine de l’hydrogène chez Engie, rejoint  le comité stratégique de la start-up aixoise.

Pierre-Emmanuel Casanova, président de HySiLabs ©HySiLabs

Pierre-Emmanuel Casanova, président de HySiLabs ©HySiLabs

« C’est un honneur qu’une personnalité aussi influente dans le monde de l’hydrogène rejoigne notre Comité Stratégique et reconnaisse le potentiel de notre technologie. HySiLabs bénéficiera de l’expertise de Jean-Paul Reich pour adapter la technologie aux besoins de l’industrie. C’est à InnoEnergy que nous le devons : son programme Highway nous permet d’accomplir des progrès constants, et nous sommes impatients de voir comment cette levée de fonds propulsera notre technologie vers son industrialisation », précise Pierre-Emmanuel Casanova, président de HySiLabs.

HySiLabs permet le transport d’hydrogène sous forme liquide, tout en pouvant le libérer à la demande sans besoin d’apport énergétique et sans aucune émission. Cette solution a l’ambition de  s’inscrire dans le schéma logistique des carburants conventionnels.

Jean-Paul Reich, directeur scientifique d'Engie ©Engie

Jean-Paul Reich, directeur scientifique d’Engie ©Engie

« L’hydrogène est voué à jouer à un rôle essentiel dans le futur énergétique, et la technologie de HySiLabs pourrait bien révolutionner le marché. J’observe le parcours de HySiLabs depuis ses débuts, et je me réjouis de les aider à aborder les prochaines étapes cruciales qui permettront d’adapter la technologie aux besoins de l’industrie », explique Jean-Paul Reich, directeur scientifique d’Engie.

La start-up réunira 2 millions d’euros cet été pour poursuivre le développement sa technologie dans le but de l’industrialiser.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *