Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Robotique – 80 millions d’euros pour la « robolution industrielle »

Robolution Capital, fonds d’investissement dédié à la robotique de services, lève 80 millions d’euros pour investir dans des entreprises françaises et européennes de ce secteur en pleine croissance.

article- la robolution-Bruno Bonnell

Bruno Bonnell, un des initiateurs du fonds « Robolution Capital »

Drones, voitures autonomes, robots médicaux, nettoyeurs, agricoles, majordomes, etc. La robotique de services fait de plus en plus parler d’elle et s’éloigne du fantasme pour entrer de plein pied dans notre quotidien. En témoigne le lancement, en début de semaine, de Robolution Capital, premier fond d’investissement exclusivement dédié à la robotique de services.

Initié par Bruno Bonnell et Renaud Champion, des spécialistes du secteur et par Orkos Capital, une société de gestion de fonds, Robolution Capital vient de boucler un tour de table de 80 millions d’euros. Cette somme a été injectée à parts égales par des financements publics (BPI France, le Fonds Européen d’Investissement) et privés (Orange, EDF, Thalès, etc.).

« Une opportunité au moins aussi intéressante qu’internet »

« Nous vivons une période de robolution industrielle ; au 19ème siècle, il y a eu la révolution industrielle avec l’avènement de la machine et d’ici quelques années ce sont les machines intelligentes qui vont dominer le développement industriel en général », estime Bruno Bonnel. «  Il nous semblait donc important de participer à cette dynamique qui représente une opportunité au moins aussi intéressante qu’internet « .

Estimé à 17 milliards d’euros en 2013, le marché de la robotique de services semble en effet plein d’avenir puisqu’il devrait, selon les prévisions de l’IFR*, atteindre 100 milliards d’euros en 2018. Robolution Capital entend donc participer à cet essor en investissant entre 300 000 euros et 5 millions par projet dans des entreprises françaises et européennes. Les premières opérations devraient avoir lieu d’ici l’été. 

*IFR : Institut français de la robotique


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *