Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Objets connectés : Weenect lève 1 million d’euros

Bénédicte de Villemeur, associée de Weenect, entourée des fondateurs. © Weenect

Bénédicte de Villemeur, associée de Weenect, entourée des fondateurs. © Weenect

Fondée en 2013 par deux amis d’enfance, Adrien Harmel et Ferdinand Rousseau, Weenect est une start-up spécialisée dans la « géolocalisation familiale » par GPS. Elle commercialise quatre balises connectées destinées à toute la famille : Weenect Kids (pour enfants), Weenect Silver (pour seniors), Weenect Pets (pour chiens) et Weenect Cats (pour chats). La balise, qui n’a pas de limite de distance, envoie des notifications, des emails ou des SMS aux utilisateurs.  

La jeune entreprise, qui a vendu plus de 10 000 balises depuis sa création, réalise une première levée de fonds d’1 million d’euros auprès de fonds d’investissements gérés par Monblanc et Noseda Capital et Bpifrance. Ce tour de table va lui permettre d’accélérer son développement commercial en Europe (Allemagne, Benelux, Italie et Espagne) et d’investir en R&D. Pour ce faire, elle va recruter des profils commerciaux ainsi qu’une ou deux personnes polyglottes pour le SAV. « Ces recrutements serviront à créer par la suite des mini structures sur place », précise Adrien Harmel. Les deux fondateurs vont également recruter un jeune docteur qui travaillera sur l’intelligence artificielle et le machine learning.

Sélectionnée par Alcatel Onetouch pour la saison 2 de son accélérateur dédié à l’innovation, Weenect démarre une collaboration avec le constructeur de téléphone mobile. « Ensemble, nous pourrons faire des offres aux opérateurs téléphoniques européens pour étendre notre réseau de distribution. A long terme, on imagine même qu’Alcatel devienne notre fournisseur de balise », raconte le cofondateur.

Aujourd’hui, cet ex-incubé de Neuilly Nouveaux Médias compte 11 salariés. Il vise un chiffre d’affaires entre 650 000 et 800 000 euros pour 2015 et espère dépasser les 3 millions d’euros en 2016.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *