Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

#CES2016 – La Poste, capitaine de « l’Equipe de France » de l’IoT

La Poste a créée l’événement au CES 2016 : 16 start-up, 4 grands groupes et 2 universités partenaires, le tout sur un stand cinq fois plus étendu qu’en 2015…  Le Poste a dévoilé 20 services pour imposer son « Hub numérique » comme point d’entrée unique des objets connectés du quotidien.

nathalie-collin-article

Nathalie Collin, directrice générale adjointe du groupe La Poste, chargée du Numérique et de la Communication © Fabien Daireaux

L’application mobile « Hub numérique » sera disponible dès le printemps 2016. Elle permet de centraliser les données issues des objets connectés, avec deux promesses : la première, reprendre le pouvoir sur ses données, avec la possibilité de changer de marque sans perdre son historique (Docapost, filiale de La Poste, est tiers de confiance, premier hébergeur des données de santé) ; la deuxième, c’est donner du sens et développer de nouveaux services en croisant les données ou en les partageant avec des proches, des voisins etc. « Nous pensons que La Poste, opérateur neutre et universel, a des avantages différenciant pour accompagner  les Français, simplifier et faciliter leur vie numérique », explique Philippe Wahl, PDG de La Poste.

Depuis son passage l’an dernier au CES, La Poste a réussi à fédérer de nombreux partenaires et une myriade de start-up. « L’an dernier, on a planté une graine, on se retrouve avec un arbre ! », évoque David De Amorim, directeur du programme French IoT. « Avec 5 000 visiteurs et 1 500 contacts business, on s’est rendu compte de l’intérêt pour notre plateforme et de la pertinence de notre vision sur le passage de l’Internet des objets, à l’Internet des services », poursuit David De Amorim. Parmi ces visiteurs, l’industriel Legrand : « Les équipes ont découvert qu’il y avait entre La Poste et Legrand une grande complémentarité », témoigne Gilles Schnepp, PDG du Groupe Legrand.

« Au retour du CES 2015, nous avons lancé notre programme d’innovation French IoT. On a eu 450 start-up candidates en deux mois dans cinq régions (Ile-de-France, Aquitaine, Pays-de-la-Loire, Nord-Pas-de-Calais et Languedoc-Roussillon)», détaille David De Amorim. Seuls 15 d’entre-elles ont eu la chance de venir au CES (voir liste ci-dessous). La Poste leur offre également un financement allant de 5 000 à 20 000 euros et un accès gratuit au Hub numérique pour une durée de deux ans.  « On revendique ce rôle de porte étendard de la French Tech, parce qu’on est un acteur neutre qui est capable de fédérer.  L’idée n’est surtout pas de se substituer à la French Tech, mais d’y prendre toute notre part, en tant que grande entreprise ».

Pour développer d’autres scénarii d’usages clients, La Poste et Legrand se sont rapprochés de BNPParisbas Real Estate, avec lequel ils ont développé un service d’ouverture du domicile à distance. Toujours avec Legrand, les opticiens Atol ont placé un bouton sur leur modèle de lunettes connectées pour permettre de déclencher les volets roulants et d’éteindre la lumière avant d’aller dormir. Enfin, Malakoff-Médéric va enrichir « Vigisanté », son application de prévention et de coaching santé, avec des objets connectés, via le Hub numérique de La Poste.

domino-La-Poste-bouton-connecté-article

Le bouton connecté Domino de La Poste au CES de Las Vegas

Domino : le bouton connecté pour envoyer un Colissimo

La Poste a dévoilé au CES un bouton connecté développé avec Enero, l’agence des objets connectés. Appelé Domino, il permettra aux particuliers d’envoyer des colis sans se déplacer, ni les emballer. Il suffit de déposer son objet dans la boîte aux lettres, d’appuyer sur le Domino et le facteur s’occupe du reste. Ce dernier est prévenu sur son smartphone Facteo (avec 90 000 smartphones Android, La Poste possède un des plus gros parc de téléphones mobiles d’Europe). Reste pour le particulier à valider sa demande et à renseigner l’adresse de son destinataire sur l’application. La Poste a même prévu la personnalisation d’adresses favorites et par défaut, celles des sites de ventes en ligne, pour les retours après-vente. Domino sera expérimenté en zone pilote au premier semestre 2016, il est compatible Wifi et Sigfox.

 

Liste des start-up présentes au CES2016 avec La Poste

  • Air Serenity, un purificateur d’air connecté
  • Gablys Locker, sécurisation des ordinateurs en cas d’absence
  • Hydrao, une pomme de douche intelligente
  • Auxivia, surveillance de l’hydratation des personnes âgées
  • Telegrafik, téléassistance pour le maintien à domicile
  • Hakisa, plateforme internet pour les séniors
  • Medissimo, le pilulier connecté
  • e-takescare, le thermomètre connecté
  • Jagger-Lewis, le collier connecté pour chiens
  • IQSpot, efficacité énergétique du bâtiment
  • Sensing Labs, capteurs pour économies d’énergie
  • Craft AI, moteur d’Intelligence artificielle conçue pour l’internet des objets
  • Plussh, l’application de live stream « made in France »
  • Parking Facile, un service de gestion de places de stationnement
  • Aguila Technologies, avec EZI Sharing, le premier objet connecté conçu pour sécuriser et favoriser la location de biens entre particuliers

A lire également

Le retour du facteur


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *