Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Nouvelle-Aquitaine : Icohup prévoit une levée de fonds en 2017

La start-up limougeaude, implantée depuis 2016 sur Ester Technopole, espère un tour de table de 300 000 euros dans le courant de l’année 2017.

Le RIUM d'Icohup © Icohup

Le RIUM d’Icohup © Icohup

Icohup projette de lever 300 000 euros cette année. La start-up, qui a développé le Rium, un système permettant de détecter, par exemple, le gaz radon émis par le sol, est composée de 4 personnes et envisage de recruter prochainement un directeur administratif et financier et un salarié spécialisé en recherche et développement.

De plus, l’entreprise prévoit d’engager des commerciaux et des techniciens de production et développement logiciel à l’horizon 2019-2020, ce qui engendrera une recherche de nouveaux locaux à proximité d’Ester Technopole à Limoges. L’objectif de ce tour de table sera aussi la mise en vente du Rium.

Ce système est compatible avec la plupart des smartphones par le biais du Bluetooth. Il permet de détecter mais aussi de se prémunir d’une trop forte exposition à un gaz potentiellement toxique. Rium peut aussi être installé sur un drone afin d’effectuer des mesures ponctuelles ou automatisées.

La société Icohup vise par ailleurs le développement de nouveaux produits permettant la détection d’autres éléments nocifs (ondes électromagnétiques, particules fines ou pesticides) d’ici 2 ans.

Lire aussi : Icohup, deux mois d’existence et déjà au CES 2017 !

 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *