Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Pascal Brunelet (Link Care Services) : « L’internet des objets a sa place dans les maisons de retraite »

Link Care Services, start-up de la Silver Economy, a réuni 800 000 euros pour commercialiser un objet connecté, un patch d’autonomie : Selp. Pascal Brunelet, PDG de la jeune pousse, souhaite améliorer le quotidien des seniors en prolongeant leur période d’autonomie, une preuve que l’IoT touche tous les secteurs.

Pascal Brunelet, PDG de Link Care Services ©Link Care Services

Pascal Brunelet, PDG de Link Care Services ©Link Care Services

Alliancy – Comment êtes-vous arrivé à la tête de Link Care Services ?

Pascal Brunelet – Effectivement je ne suis pas le fondateur de la start-up mais un repreneur. J’ai passé 10 ans au poste de directeur général d’une maison de retraite auparavant. J’étais donc bien conscient des problématiques dans la gestion des seniors notamment avec ce bouleversement démographique. Et c’est pourquoi l’un des investisseurs m’a demandé de mettre ce savoir au service Link Care Services.

Quelle est la place de l’IoT dans cette start-up ?

Pascal Brunelet – Nous sommes partis du constat que la plupart des personnes âgées en perte d’autonomie ont des craintes de se promener et en même temps nous voulions aussi pouvoir gérer les problèmes de chute, de déambulation et de fugue. Un objet connecté semblait être la meilleure solution néanmoins, il devait être discret pour éviter de stigmatiser les personnes qui ont besoin de cet objet.  C’est pourquoi notre solution « Selp » se présente sous la forme d’un patch connecté. Son objectif est de permettre aux seniors de garantir leur sécurité en même temps qu’ils oublient cet objet. L’internet des objets a sa place dans les maisons de retraite.

Comment fonctionne Selp ?

Pascal Brunelet – Selp va permettre d’envoyer une alerte. Partant de ce postulat nous avons développé deux manières de traitement de l’information. En cas de fugue ou de chute par exemple, le pensionnaire d’une maison de retraite verra sa maison de retraite prévenu. Cela représente le pan BtoB de notre clientèle. Nous envisageons des partenariats avec des établissements spécialisées notamment avec le service gériatrique avec lequel nous avons développé Selp. Il existe un modèle BtoC regroupant un hébergement cloud des données et un centre d’appel et d’intervention. Cet objet connecté va aussi servir à prévenir les proches ou les aidants.

 Quels sont les objectifs de votre dernière levée de fonds ?

Pascal Brunelet – Effectivement nous venons de réaliser un tour de table de 800 000 euros auprès de Bpifrance, Isources et Siparex. Avec cette somme, nous souhaitons accélérer l’industrialisation et la commercialisation de notre patch d’autonomie mais également conquérir les marchés européens : Benelux, Espagne, Italie et Allemagne. Nous croyons en notre technologie et nous allons devenir un acteur incontournable de la Silver Economy.

Link Care Services

Date de création : 2006

PDG : Pascal Brunelet

Labels : French Tech, BPI France Excellence

Partenaires : Silver Valley, Commission européenne, Humanis, AgircArrco, Autonomlab, Institut du Bien Vieillir.

Prix : Médaille de bronze catégorie santé et avancée en âge – Silvershow

 

 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *