Smart home : SmartHab lance une ICO pour protéger les données de l’IoT

La start-up SmartHab ambitionne de lever 13 millions de dollars pour développer un service de notarisation des données sensibles collectées par les objets connectés à l’Internet des villes et des immeubles intelligents, reposant sur la technologie blockchain.

"L'émission des jetons cryptographiques HAB sera la première ICO à anticiper les  préconisations de l'AMF et sera entièrement gérée depuis la France", souligne Godefroy Jordan, le président de la start-up. ©SmartHab

« L’émission des jetons cryptographiques HAB sera la première ICO à anticiper les
préconisations de l’AMF et sera entièrement gérée depuis la France », souligne Godefroy Jordan, le président de la start-up. ©SmartHab

SmartHab, opérateur français de solutions d’appartements connectés pour l’immobilier résidentiel neuf, lance une ICO pour financer le développement de la plateforme HAB, une solution distribuée consignant les données sensibles des objets connectés dédiés aux smart cities et aux smart buildings sur une architecture reposant sur la technologie blockchain.

L’ICO, qui appliquera les dispositions avancées par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), permettra l’émission de 8 milliards de jetons cryptographiques HAB destinés aux transactions sur la plateforme et la création de micro « boîtes noires » cryptographiques dédiées à la conservation des données de sécurité. La première phase de l’ICO débute ce mardi 28 août, avec un placement privé international visant des fonds d’investissement spécialisés dans les crypto-monnaies. Elle sera suivie par une vente publique dans le courant du 4ème trimestre 2018. L’objectif minimum de la levée a été fixé à trois millions de dollars.

« La confiance dans l’intégrité des données des objets connectés est indispensable au décollage des usages des villes et immeubles intelligents. Le déploiement prochain de « smart contracts » utilisant les données stockées dans la plateforme HAB renforcera la sécurité et l’efficacité des dispositifs de sécurité des espaces de travail, de vie et de consommation », a assuré dans un communiqué Godefroy Jordan, président de SmartHab. Ce dernier a choisi de s’appuyer sur la blockchain pour disposer de la capacité à avoir des données infalsifiables et immuables à des fins de sécurité, de certification ou d’assurance.

Fondé en février 2017, SmartHab travaille à l’élaboration de cette plateforme pour un lancement prévu au 4ème trimestre 2019. Une dizaine d’utilisateurs grands comptes participeront à un « programme pionnier » leur permettant de tester la plateforme HAB au fur à mesure de son développement.

 

 

Vous aimez les sujets « smart buildings / smart home » ? Rendez-vous sur les universités Smart Building for Smart Cities !

Universités d’été de la Smart Buildings Alliance


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *