IoT : ProGlove s’installe à Station F

Avec le programme Access2Europe, la start-up munichoise de l’IoT industriel ProGlove fait son entrée à Station F avec l’objectif de déployer son gant connecté en France.

L'équipe de ProGlove est menée parThomas Kirchner (CEO) et Jonas Girardet (COO), deux des quatre cofondateurs. ©ProGlove

L’équipe de ProGlove est menée parThomas Kirchner (CEO) et Jonas Girardet (COO), deux des quatre cofondateurs. ©ProGlove

Fondée en décembre 2014 après avoir remporté le défi Intel « Make It Wearable » dans la Silicon Valley, la start-up ProGlove développe des gants intelligents pour l’industrie afin de connecter les opérateurs à l’IoT industriel et leur permettre de travailler plus vite et de manière plus ergonomique dans les environnements de production et de logistique. Son produit lui a permis d’être sélectionnée par la Chambre de Commerce Franco-Allemande, dans le cadre du programme Access2Europe. Basé à Station F et réalisé en collaboration avec l’Incubateur HEC, ce programme accompagne au total cinq start-up européennes prometteuses dans leur développement sur le marché français, pour une durée de trois mois entre octobre et décembre 2018. 

« La possibilité d’intégrer le plus grand accélérateur de start-up au monde est une étape formidable pour nous, a déclaré dans un communiqué Thomas Kirchner, fondateur de ProGlove. Notre parcours jusqu’à présent a été incroyable : nous sommes partis d’un simple concept de prototype, réalisé avec un vieil iPod, à une entreprise qui soutient 250 clients dans des industries variées telles que l’automobile, le e-commerce, l’aérospatial et l’industrie alimentaire. La France est un de nos marchés clés et nous espérons mieux le comprendre grâce au programme Access2Europe. » 

Depuis la mise sur le marché de son premier produit, Mark, en octobre 2016, ProGlove a ouvert un bureau à Chicago. « ProGlove est une véritable success story allemande dans le domaine de l’industrie du futur. Au vu de sa très forte croissance en Europe et aux États-Unis et de son équipe dynamique, nous sommes convaincus de son potentiel sur le marché français », certifie Friedemann Lotz du programme Access2Europe. La start-up munichoise a déjà réalisée deux levées de fonds pour un montant de 7,5 millions d’euros. 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *