Nanoz lève 1,5 million d’euros pour se renforcer dans les nanocapteurs

Nanoz a levé vendredi dernier 1.5M€ et vise pour 2019 une croissance à 3 chiffres. Créée en mars 2012, Nanoz développe, fabrique et commercialise des composants capteurs de gaz basés sur des technologies de rupture et brevetées. Fin février 2019, Nanoz a bouclé sa première levée de fond à hauteur de 1,5M€.

Cette petite puce peut être placée dans n’importe quel objet électronique. Elle permet de détecter un gaz parmis d’autres tels que l’ozone, le monoxyde de carbone ou le COV. | © Nanoz

Cette petite puce peut être placée dans n’importe quel objet électronique. Elle permet de détecter un gaz parmis d’autres tels que l’ozone, le monoxyde de carbone ou le COV. | © Nanoz

Nanoz est une startup spécialisée dans le marché des capteurs de gaz à semi-conducteur. Elle développe un prototype de nanocapteur en MOx (Metal Oxyde) sur Silicium mesurant 1,9 mm x 1,9 mm. Le matériau MOx a été développé avec l’IM2NP (Institut Matériaux Microélectronique Nanosciences de Provence, UMR CNRS/AMU). Nanoz offre aujourd’hui une technologie pour permettre aux objets connectés ou aux smartphones de détecter des gaz de manière sélective.

Après 5 ans de R&D et 2 ans de pré-industrialisation, la production en série démarre en 2019. Avec une équipe composée aujourd’hui de 7 personnes, Nanoz cible plusieurs marchés. « Véhicules, environnement, consumer electronics, process industriel, sur chacun de ces marchés notre technologie permet des applications qui étaient impossible à réaliser avant» commente Thibaud Sellam, son fondateur. Par exemple, les plus grands fabricants de téléphonie mobile ont tous prévu d’intégrer la détection de gaz dans leur prochaine génération de smartphones et seul Nanoz rend possible l’identification précise d’un gaz parmi d’autres à partir de son smartphone (détection de monoxyde de carbone, gaz inodore qui tue, mesure de la qualité de l’air,…).

La signature d’un premier contrat avec une entreprise du CAC40 vient de donner le coup d’envoi de l’industrialisation. L’opération de financement a été réalisée auprès de Région Sud Investissement conseillé par Turenne Capital, Foreis, Provence Business Angels et BPI. Nanoz est également soutenue par le pôle SCS et la SATT Sud Est. La collaboration R&D avec l’équipe micro-capteurs et instrumentation de l’IM2MP se poursuit sur le développement de nouveaux nanocapteurs.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *