Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Banque et assurance : la start-up bordelaise Widmee lève 210 000 euros

Article-Widmee

Frédéric Boy (DG), Matthieu Villeneuve (Directeur Technique) et Philippe Bourhis (Directeur Commercial), les trois associés fondateurs de Widmee

Widmee est une jeune société bordelaise qui fournit, au secteur de la banque et de l’assurance, des solutions pour leur marketing mobile et leur relation client digitale. La start-up, créée en 2009, boucle un tour de table de 210 000 euros, réalisé auprès d’AXA Seed Factory, un fonds d’amorçage spécialisé dans le domaine du numérique autour des métiers de l’assurance et la banque. Ce renfort de fonds devrait permettre à la structure d’accélérer sa stratégie de développement et notamment de viser le reste du marché européen à partir de 2015.

Parallèlement, Widmee annonce le lancement de sa nouvelle solution : une plateforme cloud « clé en mains », destinée aux institutions financières et qui, selon Frederic Boy, son directeur général,  permet de booster la prospection digitale des banques et assurances grâce au Big Data et au mobile. « Tout se passe en trois étapes », détaille-t-il, « la plateforme collecte d’abord un ensemble de données pertinentes depuis différentes sources : base de données, applications mobile, réseaux sociaux… Elle se charge ensuite de générer et qualifier des prospects grâce à l’analyse de ces données et selon les critères de l’offre de la banque ou de l’assurance. Enfin elle accélère la transformation en contactant le prospect via le meilleur canal (push, email, centre d’appel), pour lui proposer un produit personnalisé. »

La start-up, si elle revendique son implantation bordelaise – « cette région est devenue un pôle économique très attractif » -, estime Fréderic Boy-, devrait installer un bureau commercial à Paris courant 2015. Ses effectifs, constitués de 6 personnes, devraient être doublés dans le même temps, tout comme son CA, pour l’heure estimé entre 300 et 400 K€.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *