Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Green énergie : Ennesys lève 300 000 euros en crowdfunding

Ennesys lève 300 000 euros

Les différentes étapes de la technologie Ennesys

La start-up francilienne Ennesys, spécialisée dans le recyclage des déchets pour produire de l’énergie, vient de boucler une levée de fonds de 300 000 euros, effectuée en 15 jours, sur la plateforme de crowdfunding Wiseed.com.

« Nous avons fait le choix du financement participatif parce que nous ne voulions pas être dilués par des fonds étrangers ; jusqu’à présent la start-up s’est développée en fonds propres. D’autre part, le crowdfunding nous a permis de valider l’intérêt que représente notre société », précise Christine Grimault, cofondatrice d’Ennesys.

Cette augmentation de capital va permettre à la société « d’honorer la charge de travail liée aux premières commandes, tout en déployant la solution au niveau international ». L’équipe d’Ennesys est constituée de 12 personnes mais devrait bientôt s’étoffer ; la courbe d’embauche prévue par la société est de 1 à 2 nouveaux emplois par mois.

Fondée en septembre 2010, la jeune pousse a été incubée sur le plateau de Saclay avant d’installer un démonstrateur de sa technologie à Nanterre sur le toit d’un bâtiment mis à disposition par l’EPADESA (Etablissement Public d’Aménagement de La Défense Seine Arche). C’est dans ces locaux que la société avait reçu la visite et le soutien, en octobre 2013, du président de la République, François Hollande accompagné de l’ancienne patronne d’Areva, Anne Lauvergeon.

La start-up vise le marché du bâtiment à énergie positive et celui du traitement local des eaux polluées. Sa technologie permet en effet de « dépolluer les eaux usées par cultures de micro-algues, pour en fin de cycle, recycler in situ, ces polluants en d’une part, une eau propre ; d’autre part, une source d’énergie renouvelable »


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *