Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

E-commerce : Alkemics fait collaborer les marques et les distributeurs

De gauche à droite  Antoine Durieux CEO, Benoit Portoleau-Balloy COO et Antoine Perrin CTO © Alkemics

De gauche à droite Antoine Durieux CEO, Benoit Portoleau-Balloy COO et Antoine Perrin CTO © Alkemics

Créée en 2011 par deux ingénieurs polytechniciens, la start-up Alkemics a développé une technologie d’intelligence artificielle qui permet de lire, au sens propre du terme, une recette afin de la convertir en panier d’achat sur un site e-commerce. N’ayant pas rencontré un franc succès, les fondateurs ont fait évoluer le business modèle de leur entreprise pour s’orienter vers une approche plus BtoB.

Aujourd’hui, Alkemics propose une solution en mode SaaS qui permet de centraliser l’ensemble des informations présentes sur l’emballage d’un produit – son nom, sa photo, sa description, la composition, la présence d’allergènes ou encore la valeur nutritionnelle – pour les mettre à disposition du distributeur dans le format qu’il souhaite sur son site e-commerce. « En magasin, les produits se vendent « tous seuls » car les marques font le travail de packaging, de placements produit, de publicité en rayon et d’animations. Sur le digital, ces choses-là n’existent pas car tout est dématérialisé et lorsqu’un consommateur fait des achats alimentaires en ligne, il ne peut pas toucher le produit. Alkemics propose une solution qui lui permet d’avoir toutes les informations nécessaires pour faire son achat », explique Chen-Do Lu, responsable marketing et partenariat chez Alkemics.

Le parti pris de la jeune pousse est d’inciter les marques et les distributeurs à collaborer. « Les marques ont toute la connaissance de leurs produits, elles ont développé des contenus et une façon d’approcher et de parler au consommateur. Le distributeur quant à lui, souhaite vendre », reprend Chen-Do Lu. « La solution que nous proposons permet d’automatiser et d’uniformiser la façon dont les acteurs de la grande distribution demandent les informations aux marques sur leurs produits ». Alkemics met aussi en avant le fait que sa solution sert à améliorer l’expérience client grâce à la mise en place de filtres permettant d’optimiser les moteurs de recherche des sites e-commerce.

La start-up qui employait une quinzaine de salariés en janvier 2015, en compte désormais cinquante. Elle travaille déjà avec 1 600 marques en France et souhaite s’étendre au niveau européen. Pour cela elle va améliorer sa plateforme, de manière à proposer des fiches spécifiquement adaptées à chaque type de produits.

La Martiniquaise : poursuivre en ligne la démarche en point de vente

Le groupe La Martiniquaise, spécialisé dans les boissons festives comme les spiritueux ou les boissons sans alcool pour l’apéritif, est un client historique d’Alkemics. Il s’inscrit dans une démarche de création d’évènements autour de ses produits, en organisant régulièrement des animations et des dégustations chez les distributeurs. « Malheureusement le digital est le parent pauvre car il y a peu de contenus sur les sites internet alors qu’on constate chez le consommateur, qui est de plus en plus digitalisé, une forte attente en termes d’informations annexes. Ils veulent par exemple savoir quel alcool se mariera le mieux avec tel type de fromage », explique Aurélie Bourgereau, responsable digital du groupe LM. « La solution d’Alkemics nous permet de poursuivre, sur les sites e-commerce des distributeurs, la démarche que nous avons dans les enseignes physiques », conclut-elle.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *