Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Vis.io annonce une première levée de fonds de 500 000 euros

Thomas Rigaudeau, fondateur de Vis.io. © Vis.io

Thomas Rigaudeau, fondateur de Vis.io. © Vis.io

Fondée en 2014 par Thomas Rigaudeau, Vis.io propose un outil de vidéo conférence qui permet de créer et d’effectuer des rendez-vous audio et vidéo sécurisés sans téléchargement. La start-up annonce une première levée de fonds de 500 000 euros auprès de 01Ventures, de Finance Utile et d’investisseurs privés. Ce tour de table lui servira à développer son activité commerciale et poursuivre son programme de R&D. L’opération financera également le recrutement de cinq nouveaux collaborateurs : deux profils techniques et des commerciaux pour  renforcer le pôle Angleterre. En janvier 2017, la start-up prévoit d’ouvrir un département Allemagne.

Lancée en février, la solution de Vis.io est disponible gratuitement pour les particuliers et entreprises qui n’ont pas besoin d’intégrer l’outil à leur système d’information. Dans le cas contraire, le service est proposé à 19 euros par mois, sans limite d’utilisation. Originellement destinée au marché du déménagement (le groupe Mobilitas est un de leurs clients), la jeune pousse a décidé de s’adresser à de nouveaux marchés comme le recrutement, l’immobilier et l’assurance.

 « Nous sommes sur un marché que nous estimons à plusieurs milliards d’euros. Grâce au soutien de nos partenaires, nous allons […] soutenir notre expansion, en France et à l’international, en recrutant et structurant une équipe commerciale qui va nous permettre de nous imposer comme l’un des leaders européen sur les marchés visés. Notre but à terme est de devenir leader en matière d’interactions audio-vidéo sur l’Afrique », précise Thomas Rigaudeau dans un communiqué. La jeune société, qui compte dix salariés, vise un chiffre d’affaire de 350 000 euros en 2016 et d’un million d’euros en 2017.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *