Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Réseaux sociaux : une seconde levée de fonds pour Feeligo

Jonathan Levy-Bencheton, co-fondateur de Feeligo. © Feeligo

Jonathan Levy-Bencheton, co-fondateur de Feeligo. © Feeligo

Des stickers pour réseaux sociaux comme nouveau moyen de communication…Voila comment résumer le principe de la plateforme Feeligo. Fondée en 2013, cette start-up spécialisée dans la monétisation des réseaux sociaux a déjà réuni plus de 50 partenaires.

Cette plateforme de « Brand Stickers », une évolution des émoticônes, permet aux entreprises de s’incarner sous forme de stickers grâce à un module dédié.Les utilisateurs du réseau social peuvent insérer volontairement des petites animations rattachées à la marque dans leurs conversations pour mieux exprimer leurs émotions plutôt que des émoticônes standards.  

 Fondée au sein de l’incubateur HEC par Jonathan Levy-Bencheton et Davide Bonapersona, la start-up a annoncé une deuxième levée de fonds de 500 000 euros auprès de plusieurs business angels, parmi lesquels Damien Vincent, ancien Directeur Général de Facebook France, Alexis Rateau, Directeur commercial du groupe NRJ, et Eric Saury, Directeur Stratégie chez Orange.

 Avec ce nouveau tour de table, la jeune pousse souhaite améliorer sa technologie, consolider sa position sur le marché européen et accélérer son développement international. Présente dans plusieurs pays européens comme l’Allemagne et le Royaume-Uni, Feeligo va se lancer « dans les prochains mois » aux Etats-Unis d’après Jonathan Levy-Bencheton. Parallèlement à ce développement, la start-up cherche à recruter sur des postes de business development et de R&D. Feeligo avait déjà levé 250 000 euros en 2013.

 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *