La plateforme de travail collaboratif Wimi lève 1,2 million d’euros

La société Wimi, qui développe un logiciel en ligne de gestion de projet et de travail collaboratif, réalise une levée de fonds d’1,2 million d’euros, auprès d’investisseurs privés et de la BPI, afin d’accélérer sa croissance auprès de clients français et internationaux engagés dans leur transition numérique.

Antoine Duboscq (à gauche) et Lionel Roux ont lancé fin 2017 une sixième version de Wimi. ©Wimi

Antoine Duboscq (à gauche) et Lionel Roux ont lancé fin 2017 une sixième version de Wimi. ©Wimi

Créée en 2010 en version bêta par deux ingénieurs, Lionel Roux et Antoine Duboscq, et lancée en 2013 sur le marché français, Wimi propose un espace de travail unifié qui centralise les droits d’accès et permet des échanges fluides, entre les membres de l’équipe, de documents, messages instantanés, ou calendriers partagés.

Ce troisième tour de tables, après ceux réalisés en 2012 et 2014, a pour objectif de consolider sa place sur le marché et d’appuyer le lancement récent de Wimi Armoured, une version à haute sécurité, dotée d’une technologie de chiffrement à 100% des données échangées pour les projets sensibles.

Wimi développe sa plateforme en partant du constat que les collaborateurs sont plus motivés s’ils disposent de vraies marges de liberté pour s’organiser et mener à bien un projet. « Plus de 75% de nos clients ont ouvert leur premier Wimi grâce à la volonté d’une équipe sur le terrain, qu’il s’agisse d’un chef de projet ou même d’un simple collaborateur. Puis la démarche s’étend. Peu importe qu’elle naisse au sein d’un grand groupe, d’une PME ou d’un hôpital parisien. Le point commun, c’est la volonté de s’organiser librement pour obtenir des résultats rapides sur un projet clé. Et les directions générales, lorsqu’elles découvrent Wimi, y trouvent leur intérêt », a affirmé dans un communiqué Lionel Roux, CEO & co-fondateur.

L’entreprise, qui mise notamment sur l’arrivée des millenials sur le marché du travail pour faire émerger un modèle de travail ouvert, connaît une croissance annuelle de plus de 50% auprès de clients variés, des grands groupes (Total, Sephora, Groupama Asset Management…) aux start-up, en passant par des labos de R&D ou des collectivités. Elle revendique plus de 43 200 entreprises équipées dans 120 pays, soit près de 135 000 utilisateurs.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *